Grève des enseignants : 18 000 dossiers d’intégration en cours de traitement au Minfopra

L’annonce a été faite le 9 mai 2022 à la Crtv, médina national. Après le traitement des dossiers, ils sont acheminés au ministère des Finances et dans les autres ministères concernés pour la prise en charge financière.

 Joseph Anderson LE (c) Droits réservés

Le Mouvement « On a trop souffert » (OTS) lancé le 22 février 2022 par les enseignants du Secondaire a favorisé le traitement rapide des dossiers d’intégration. « Nous avons reçu d’importantes quantités de dossiers venant du Minesec (ministère des Enseignements secondaires, Ndlr), et dans une moindre mesure du Minedub (ministère de l’Éducation de base, Ndlr). Entre le 14 février et la fin du mois d’avril, on a reçu presque 18 000 dossiers des enseignants de quelques autres fonctionnaires ou agents de l’État », a déclaré Joseph Anderson LE.

A cette allure, l’on peut espérer que les enseignants aient le cœur net sur le sujet car, au cours d’une réunion tenue le 4 mai dernier, le Pr Nalova Lyonga rassurait qu’« il n’y a plus de dossiers » à son niveau. En réalité, « face à cette avalanche de dossiers qui nous parvenait, nous avons organisé ce que nous appelons une Initiative à résultats rapides parce que justement la directive présidentielle n° 3 nous demande de gérer de toute urgence ces cas qui sont en instance dans différents départements ministériels concernés de telle sorte que nous pouvons liquider en un laps de temps l’ensemble des dossiers », explique Joseph LE avant de confirmer : « nous pouvons dire que les presque 18 000 dossiers sont en cours de traitement ». Pour le Minfopra, « la solution à notre niveau c’est que, pour ceux qui ne sont pas encore été intégrés, qu’on les intègre rapidement et ensuite qu’on leur attribue des matricules ».