L’Agence française de Développement salue les performances de Célestine Ketcha Courtès dans la mise en œuvre des projets C2D

La salle de réunion du ministère de l'Habitat et du Développement urbain, a servi de cadre pour la traditionnelle rencontre de suivi évaluation de l'avancement des projets C2D financés par l'Agence française de développement (AFD) au Cameroun, en présence du coordonnateur national du programme C2D « Capitales régionales », du directeur de l'AFD, Benoît Lebeurre, du ministre Célestine Ketcha Courtès, et des principaux bénéficiaires que sont les maires des villes de Bertoua, Maroua, Garoua, Bafoussam et Bamenda.

Célestine Ketcha Courtès (c) Droits réservés

Après avoir passé en revue l'ensemble des projets relevant de son portefeuille au Cameroun, le directeur de l'AFD, Benoît Lebeurre, a traduit tout son mécontentement quant à : « La cabale médiatique portée certainement par les ennemis du Cameroun, à l'endroit de madame le ministre Célestine Ketcha Courtès, qui brille pourtant par un dynamisme et des performances exceptionnelles. Car, il s'agit ici des chantiers concrets, visibles et palpables, dans le domaine des infrastructures urbaines, des voiries, des drainages, de l'assainissement, de l'électrification solaire, des espaces verts et de loisirs, qui ont considérablement transformés le cadre de vie des populations bénéficiaires. Et en 3 ans seulement que nous travaillons avec madame Célestine Ketcha Courtès, nos réalisations sur le terrain sont passées de 18% à 85%. Je ne comprends vraiment pas le traitement approximatif de ce dossier par une certaine presse, au mépris des règles et principes élémentaires de collecte et de recoupement de l'information ».

Au terme de cette importante rencontre, les 5 maires de ville présents, expriment la satisfaction de leurs populations, pour la bonne mise en œuvre de ces projets, qui cadrent étroitement avec les plans de développement.