Crise anglophone : Le « général No Pity » continue de crier son « invincibilité » (vidéo)

Annoncé pourtant mort plusieurs fois, le « général No Pity » n’a de cesse de faire des sorties sur la toile pour clamer son « invincibilité ».  

'général " No Pity (c) capture d'écran  

Le « Général No Pity », considéré comme la tête de proue de la crise dans les départements du Bui et du Ngo-Ketunjia dans la région du Nord-Ouest, continue de faire des vidéos dans les réseaux sociaux pour lancer des défis aux soldats de la République.

Dans une vidéo diffusée sur Facebook le 20 janvier 2022, le combattant séparatiste s’exprimant dans la langue Pidgin, croit mettre en garde les éléments de l’Armée camerounaise. Devant ses « lieutenants », No Pity est tellement sûr de lui et son équipe qu’il frappe la main contre le torse. Il avertit par d’ailleurs que toute moto qui circulerait dans la zone serait saisie. 

Annoncé plusieurs fois, l'homme fait encore de nombreuses victimes. Pourtant, l’on se rappelle que des hommes de ce redoutable homme armé avaient déposé les armes lors de la visite de Joseph Dion Ngute le 6 octobre 2021 à Bamenda, chef-lieu de la région du Nord-Ouest.

Conduits par le « général Scatter », un lieutenant de « No Pity », les 13 repentis de la crise anglophone avaient été présentés à la presse lors de la visite du Premier ministre en mission de paix à Bamenda hier.

« Je m'appelle général Scatter. Je suis sûr que les gens ont dû entendre parler de moi », avait déclaré le chef de fil L’ex sécessionniste avait par la même occasion, remis à l’armée, son matériel de guerre composé entre autres, de deux fusils Ak 47 avant de se présenter officiellement devant Joseph Dion Ngute et les autres autorités.