Deux ministres en fonction surpris nus dans les rues de Batchenga dans la Lékié

L’initiative, selon le journal Le Témoin de Francis Bonga qui en parle, s’inscrivait dans le cadre d’un rituel visant à assurer leur maintien en fonction lors du prochain remaniement ministériel annoncé.

Ville de Batchenga (c) Droits réservés

Deux ministres de la République, originaires du département de la Lékié dans la région du Centre ont été surpris nus dans la ville de Batchenga. L’information est protée ce matin par le bi-hebdomadaire Le Témoin du journaliste Francis Bonga.

Selon le journal, c’est pendant les rites de leur maintien en fonction que les deux membres du gouvernement ont été invités à parcourir un kilomètre de marche en tenue d’Adam et Eve par un marabout. La cérémonie se serait déroulée le samedi 15 janvier 2022 aux environs de 18 heures à Batchenga non loin du fleuve Sanaga.

Un remaniement ministériel après la CAN 2021 ?

Dans son discours à la nation le 31 décembre 2021, le chef de l’Etat Paul Biya indiquait que tous ceux qui « se rendent coupable » de malversations financières ou d’enrichissement illicite, répondront devant les juridictions compétentes.  

Depuis lors, plusieurs membres du gouvernement s’activent pour conserver leur poste, un remodelage gouvernemental étant à craindre sitôt la compétition achevée. Dans un article publié le 13 janvier 2022, le journal panafricain Jeune Afrique faisait savoir que Ferdinand Ngoh Ngoh « depuis plusieurs mois, n’a eu de cesse de se présenter comme le grand artisan de cette compétition, à travers la task-force qu’il a constituée au palais ».

Et d’ajouter que « le ministre d’État, secrétaire général de la présidence (SGPR) redouterait cependant qu’être ainsi lié à la CAN ne se retourne contre lui avec le remaniement qui s’annonce après la compétition. Le secrétaire général de la présidence, qui a même effectué fin 2021 une grande tournée des stades aux côtés d’anciens joueurs camerounais et de journalistes, sait que chaque couac constaté sur le front footballistique pourrait lui être imputé ».