Affaire sextapes des étudiants en circulation : L’Issam de Jean Pierre Amougou Belinga ne s’y reconnait pas !

Le démenti a été apporté ce mercredi 12 janvier 2022 par le Pr Elé Pierre, Directeur de l’Institut supérieur des Sciences, Arts et métiers(Issam).

Issam (c) Droits réservés

Depuis la soirée du 11 janvier 2022, des internautes et une certaine opinion ont attribué des vidéos et photos obscènes en circulation sur la toile, aux étudiants de l’Issam dont Jean Pierre Amougou Belinga est promoteur.

Que Non ! le démenti vient d’être fait par le Pr Elé Pierre qui préside aux destinées de cette formation universitaire privée : « Des vidéos circulent depuis peu sur les réseaux sociaux démontrant des jeunes en plein ébats sexuels et masturbation, attribués l’Institut supérieur des Sciences, Arts et métiers », rappelle la note.

Contrairement à ces accusations, « Nous tenons par la présente à nous dissocier fortement de toute cette cabale montée de toute pièce par des personnes aux esprits tordus, visant à entacher la crédibilité grandissante de l’Issam, dans la mesure où les activités à caractères pornographique diffusées sur les réseaux sociaux n’ont pas pour cadre l’institution universitaire », a conclu le Pr Elé Pierre.

Pour rappel, le phénomène de sextape est un fléau qui bat de l’aile ces dernières années au Cameroun. Entre ceux qui se complaisent à publier leur partie de jambes en l’air sur internet et ceux qui sont victimes d’un chantage ou sabotage, tous les cas de figures existent.

Les réseaux sociaux sont apparus au début du 20ème siècle, à son chacun son usage mais force à la réglementation de sévir et l’administration du réseau social de réguler et sanctionner. Certains qui se sont hasardés à divulguer des images intimes de leurs semblables, n’ont pas été au-dessus de la loi.