Le naufrage d’un navire au large du Cameroun fait un mort et une vingtaine de disparus

Dans la soirée du vendredi 3 décembre 2021, un navire de transport de marchandises dénommé Flavour battant pavillon camerounais, ayant quitté Malabo a coulé au large des eaux de la frontière du Cameroun et de la Guinée équatoriale avec à son bord des marchandises et plusieurs passagers de nationalités diverses dont les Camerounais.

Image d'illustration (c) Droits réservés

Selon le premier bilan issu de cet incident, dix-neuf rescapés ont pu être retrouvé par la marine équato-guinéenne parmi lesquels le capitaine du bateau, un Camerounais et une camerounaise décédée du nom de Kamwa Pascaline. À date, les autorités parlent d’une vingtaine d’autres personnes portées disparues.

«Sur les 45 passagers et membres de l’équipage à bord du navire qui a coulé vendredi, la marine nationale a sauvé 20 personnes et a ramené le corps sans vie d’une femme; les autres personnes sont pour le moment portées disparues», selon la TVGE, la télévision publique équato-guinéenne

La tempête à l’origine du drame

Après avoir quitté Malabo, la capitale de la Guinée équatoriale, vendredi matin, «le mauvais temps a commencé, suivi de la pluie; ensuite nous avons entendu un grand bruit du côté gauche du navire et on a constaté qu’une partie était rompue», a expliqué sur la TVGE, Carlota Ayetebe, une rescapée du naufrage âgée de 60 ans. «J’ai beaucoup vomi, du moment du naufrage jusqu’à celui où la marine équato-guinéenne est venue nous chercher, j’étais sur l’eau, assise sur une chambre à air», a-t-elle poursuivi.

Un responsable du navire, qui a témoigné sous couvert d’anonymat sur la TVGE, a déclaré qu’une tempête avait fait chavirer le navire, qui transportait six conteneurs de marchandises.

Les autorités équato-guinéennes ont « mobilisé la marine et les services de santé pour porter secours aux occupants», a déclaré dans un tweet le vice-président et fils du chef de l’État, Teodoro Nguema Obiang Mangue.

Newsletter :
Déjà plus de 8000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX