Lutte contre le Covid-19 : Manaouda Malachie débourse 75 milliards de FCFA pour vacciner 40 % de la population

Le chiffre a été relevé par le patron de la Santé lui-même le 27 novembre 2021 au cours des questions orales au parlement. Manaouda Malachie s’expliquait ainsi sur la riposte gouvernementale contre le Covid-19 dans le pays, plus spécifiquement sur la campagne de vaccination récemment engagée.

Manaouda Malachie (c) Droits réservés

75 milliards de FCFA. C’est ce que va couter la campagne de vaccination anti-Covid-19 en cours au Cameroun. Il sera question à terme, d’immuniser 40 % de la population camerounaise contre la maladie. L’évaluation faite par le ministre, est contenue dans le Plan national de déploiement et de vaccination un document élaboré avec les partenaires techniques et financiers. « C’était donc une estimation basée sur le calcul des coûts qui prennent en compte les besoins en vaccins, la logistique en appui à leur déploiement ainsi que les coûts opérationnels liés aux activités de mise en œuvre de la vaccination », a justifié Manaouda Malachie.

À côté de cela, le ministre le Minsanté ajoute que « le gouvernement a déboursé à date 6 millions de dollars (plus de 3 milliards FCFA) comme contrepartie représentant 15 % du montant global pour l’achat de 5,3 millions de doses de vaccin Johnson & Johnson ». Déduction, l'acquisition des vaccins Johnson & Johnson devrait coûter au total environ 22 milliards de FCFA à l’État.

En outre, il faut prendre en compte, les plus d’un milliard de FCFA pour « le coût opérationnel des différentes campagnes de vaccination organisées depuis le début de la riposte vaccinale », informe le Minsanté.

Le membre du gouvernement révèle également que le Cameroun a déjà réceptionné plus de 2 millions de doses de vaccin depuis avril dernier. Quelque 152 000 doses de Pfizer ont d’ailleurs été reçues le 29 novembre dernier.

Sur le taux de couverture vaccinale, le ministre fait savoir que : « la couverture vaccinale qui était de 1,1 % est passée maintenant 5,4 % soit 4,1 % pour les personnes cibles avec un schéma vaccinal complet. Et là, nous sommes encore juste à 74 % de complétude. Vous comprenez qu’on pourrait être autour de 6 % de personnes avec une première dose tout au moins ».