Lutte contre le braconnage : 86 kg d’écailles de pangolin géant à Nkoteng

Ce mois de novembre qui s’achève a été marqué par l’interpellation d’un individu en possession des écailles de cette espèce menacée d’extinction à Nkoteng, commune du département de la Haute-Sanaga, région du Centre.

Le pangolin et ses écailles (c) Droits réservés

 « Les écailles saisies sont celles de pangolin géant, un fait assez rare, car généralement lors des opérations, les saisies d’écailles de pangolins sont constituées d’écailles des trois espèces de pangolins que le pays abrite. Cette fois, toutes les écailles provenaient du pangolin géant, une espèce très rare qui est plus menacée d’extinction que les deux autres », a déclaré The Last Great Ape Organisation (Laga), un organisme d’application de la loi faunique.

En effet, la délégation départementale des Forêts et de la Faune de la Haute-Sanaga, en collaboration avec la gendarmerie a saisi 86 kg d’écaille de pangolin.

Des sources dignes de foi ont indiqué que le jeune homme interpellé ferait partie d’un groupe de trafiquants spécialisé dans le commerce illicite d’espèces protégées et de leurs trophées, tels que les écailles de pangolin, l’ivoire d’éléphant et les babouins.

A titre de rappel, la loi camerounaise interdit le braconnage ; notamment la tuerie des espèces protégées. Malgré cela, il ne se passe pas un mois sans que les responsables de la fane n’aient appréhendé un braconnier ou un trafiquant en possession du butin.

Newsletter :
Déjà plus de 8000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX