Crise anglophone : Le préfet de la Mezam lève l'interdiction de circulation des motos à Bali

La décision avait été prise par l’autorité administrative, deux jours après le massacre de cinq policiers dans une embuscade que leur avaient tendue par les sécessionnistes le dimanche 18 juillet 2021 à Bali.

La route de Bali (c) Droits réservés

Après exactement trois mois, les mototaximen vont reprendre le trafic à Bali dans le département de la Mezam, région du Nord-Ouest.  C’est la résultante d’un arrêté préfectoral récemment signé par le préfet du Mezam, Simon Emile Mooh.

L’on se souvient qu’après la mesure draconienne de l’autorité administrative, les combattants séparatistes avaient pour leur part, interdit la circulation des véhicules.

Or, mettant en exécution son ordre, le préfet soupçonnait des conducteurs d’engin à deux roues d’être, certains, de connivence avec des hommes armés qui n’ont de cesse de semer la terreur depuis cinq ans déjà.

Avec la levée de l'interdiction de circulation des motos dans l'ensemble du territoire de Bali, les hommes armés ont également, dans un message audio, ont annoncé la reprise du trafic des véhicules à l'exception des poids lourds.

Que ce soit la décision du préfet de la Mezam que celle du camp opposé, elles ont été bien accueillies par la population qui s’en réjouit car, les activités ont recommencé. L’on peut déjà voir, les mototaximen charger leurs engins, des marchandises comme ils en avaient l’habitude par le passé.

Newsletter :
Déjà plus de 8000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



Lebledparle uses cookies to improve your experience and optimize the functioning of the site. Targeted advertising content may also be presented to you. By continuing to browse, you certify that you accept the use of cookies. You can also accept these cookies by clicking on "Accept and continue". CONTACT US