Les militants du RDPC incendient la résidence du sous-préfet de Bengbis dans la région du Sud

Les militants du Rassemblement démocratique du peuple camerounas (RDPC) accusent le sous-préfet de s’ingérer dans les affaires internes du parti.  

Résidence incendiée (c) Droits réservés

Depuis plus d’un mois déjà, le parti au pouvoir depuis 40 ans est en plein dans le renouvellement de ses organes de bases sur toute l'étendue du territoire national voire dans diaspora. Ces opérations depuis peu sont sources de division au sein de cette formation politique que dirige Paul Biya.

Dans la journée du mercredi 22 septembre 2021 dans l'arrondissement de Bengbis , région du Sud, la commission des élections a proclame les résultats annonçant les nouveaux présidents de section et sous-section. Seulement, le camp contestataire n’a pas apprécié la présence du sous-préfet qui l’accuse de tripatouillage et même de s’ingérer dans les affaires internes du parti. C’est ainsi qu’ils vont décider de mettre le feu sur le domicile du chef de terre.

Il faut rappeler que les renouvellements des organes de bases du parti des flammes fait l’objet de trouble à l’ordre public depuis quelques semaines. La semaine dernière, les conseillers municipaux du département du Mbam et Inoubou ont barré la circulation sur la nationale N°4 pendant plusieurs heures pour disaient-ils « dénoncer le processus électoral » à l’intérieur de leur formation politique.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !