Crise anglophone : l’ONG Nouveaux droits de l’Homme condamne les exactions des séparatistes contre l’Armée

Elle n’est pas restée indifférente aux récentes attaques subies par l’Armée camerounaise dans la région du Nord-Ouest.

Le véhicule de l'Armée incendié le 16/09/2021 à Babessing (c) Droits réservés

La vidéo du jeudi 16 septembre 2021 à Kumbo dans la région du Nord-Ouest n’a laissé personne muet. Des soldats sont tombés à la suite d’une embuscade que leur tendue les hommes armés.

L’ONG Nouveaux droits de l’homme (NDH-Cameroun) a regardé la vidéo de ces exactions avec « consternation et la désolation la plus totale » 

En effet, dans un communiqué publié le 17 septembre dernier, Cyrille Rolande Bechon a condamné les actes horribles des séparatistes infligés aux militaires.

 « Dans ces vidéos, ces ‘’déclarés’’ combattants séparatistes auraient pu épargner les militaires d’une mort atroce en les gardant comme prisonniers au regard du droit international humanitaire (DIH) dès l’instant que l’on peut voir qu’ils les avaient neutralisés », a-t-il dénoncé avant de de frapper du poing sur la table : « Nous condamnons sans réserve cette folie meurtrière qui constitue à tuer pour tuer », pouvait-on y lire.

Selon la défenseure des Droits de l’Homme, « les combattants séparatistes doivent être tenus pour responsables de ces violations graves des droits de l’homme perpétrés le 16 septembre 2021 », a-t-elle proposé dans son communiqué.

Il faut souligner que selon le porte-parole e l’Armée, Cyrille Serge Atonfack Guemo, une quinzaine de soldats sont morts à la suite des attaques de Kumbo et Babessing dans le Nord-Ouest en crise.

a

Newsletter :
Déjà plus de 8000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



Lebledparle uses cookies to improve your experience and optimize the functioning of the site. Targeted advertising content may also be presented to you. By continuing to browse, you certify that you accept the use of cookies. You can also accept these cookies by clicking on "Accept and continue". CONTACT US