Libéré de la SEMIL après avoir reçu « trois coups de gifle », le Dr Fridolin Nké se trouve à l’hôpital où il annone un grand déballage

L’universitaire a été libéré dans la soirée du 20 septembre après avoir été retenu au bureau du chef de la SEMIL. 

Dr Fridloin Nké de retour chez lui (c) Droits réservés

Le Dr Fridolin Nké a été aperçu dans un coin de la ville de Yaoundé dans la soirée du 20 septembre 2021. Après avoir été retenu au bureau du chef de la Division de la sécurité militaire, le colonel Joël Emile Bamkoui.

Sur sa page Facebook, tard dans la nuit, l’enseignant de philosophie a dit être à l’hôpital, non sans annoncer « un grand direct » ce 21 septembre 2021.

Les images de l’universitaire sont encore en circulation sur la toile en ce moment. Dans une vidéo tournée au bureau du colonel qui lui en a donné quitus et obligation, Fridolin Nké dit avoir reçu une paire de gifle de l’autorité militaire, et d’autres, de l’un de ses éléments.

Dans cette même séquence, le philosophe réitère sa position sur la crise anglophone : « Il faut que la guerre s’arrête », souhaite-il.

Pour le moment, nul ne sait le motif pour lequel, l’enseignant a été retenu dans un bureau en lieu et place du Secrétariat d’Etat à la Défense(SED). Et même, l’on entend en fond sonore de la vidéo, une voix, supposément celle du colonel Bamkoui, lui faire des rappels.

Cette situation a provoqué une levée de boucliers dans les réseaux et médias depuis hier.

Affaire à suivre ce soir….

Newsletter :
Déjà plus de 8000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



Lebledparle uses cookies to improve your experience and optimize the functioning of the site. Targeted advertising content may also be presented to you. By continuing to browse, you certify that you accept the use of cookies. You can also accept these cookies by clicking on "Accept and continue". CONTACT US