Crise anglophone : Un mot d’ordre de confinement imminent de deux semaines à Bamenda divise des leaders séparatistes

Selon une faction du gouvernement imaginaire d’Ambazonie, un confinement de deux semaines empirerait les conditions de vie des populations.

Aperçu de Bamenda (c) Droits réservés

Dans une récente émission de Chris Anu, le porte-parole de l'un des gouvernements intérimaires dirigé par Sako Ikome, un confinement a été annoncé et devrait commencer demain mercredi 15 septembre 2021.

Ce mot d’ordre n’a pas reçu l’assentiment des membres du Conseil de gouvernement ambazonien, dirigé par Ayaba Cho Lucas, qui se sont prononcés massivement pour dénoncer les blocages.

Pour cette seconde faction, interdire le déroulement des activités pendant deux semaines n’aiderait en rien, les populations sinon, compliquerait davantage les difficultés qu’ils rencontrent.

Mais en attendant, les habitants de Bamenda, chef-lieu de la région du Nord-Ouest en crise, ont, par mesure de prudence, ravitaillé leurs maisons pour ne manquer de rien pendant les deux semaines. C’était une affluence des grands jours hier mardi. Rentrant de l’école, les enfants ont informé leurs parents qu'il leur avait été demandé de reprendre les cours seulement en octobre.

D’après la journaliste Mimi Mefo, d’autres personnes se sont plutôt ruées vers les agences de voyages pour se déplacer entendant que passe le mauvais vent annoncé.

Pour l’heure, ni le gouvernement, ni les autorités militaires ne se sont prononcés sur cette actualité.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !