Cameroun : L’ancien candidat à la présidentielle, Joachim Tabi Owono décède en pleine cérémonie funéraire à Mbalmayo

Des sources familiales, Joachim Tabi Owono s’est éteint ce 24 juillet 2021, des suites de malaise.

Joachim Tabi Owono (c) Droits réservés

La scène politique nationale est en deuil. Joachim Tabi Owono est mort. Des sources concordantes, le président national de l’Action pour la Méritocratie et l’Egalité des Chances (Amec) a lancé son dernier soupir à Mbalmayo le chef-lieu du département du Nyong-et-So’o, région du Centre.

Selon ABK radio « Lors des obsèques d'un proche et alors qu'il faisait le ‹‹Nsili Awu ›› ( cérémonie traditionnelle chez les Beti qui consiste à connaître la cause de décès d'une personne), il s'est écroulé, victime d'une mort subite », a appris Lebledparle.com. Une version des faits qui a été confirmée par la Crtv Tv dans l’édition du journal de 20h ce samedi.

De son vivant, l’ingénieur agronome, a offert ses services à la Société de Développement du Coton(Sodecoton) et au ministère de l’Agriculture entre autres.

La politique ne lui a pas souri comme il aurait certainement souhaité. L’histoire retiendra qu’il a pris part à la présentielle de 1997 où il avait obtenu 0,46% des voix, et en 2011 avec un score de 0,12% des suffrages exprimés.

Comme l’indiquait le nom de sa formation politique, celui qui était considéré comme un « opposant proche du régime», œuvrait pour la recherche de l’équité, l’égalité et la méritocratie dans les différentes sphères sociales.

En mai 2021, Joachim Tabi Owono avait déposé une requête auprès du Conseil constitutionnel pour solliciter l’arrêt de la campagne nationale de vaccination contre le coronavirus. Pour « défaut de qualité », l’homme politique a vu sa demande rejetée par l’instance que dirige Clément Atangana

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !