Quatre jeunes hommes interpellés à Douala alors qu’ils s’apprêtaient à livrer les ossements humains d’une valeur de 21 millions de FCFA

Su renseignements de la gendarmerie nationale, ils ont été appréhendés puis présentés à la presse le 21 juillet 2021.

Les ossements humains saisis (c) Droits réservés

Les éléments de l'État-Major de la Compagnie de Gendarmerie de Douala 3 dans la région du Littoral, ont mis la main sur quatre jeunes gens en possession d’une importante quantité d'ossements humains, au quartier Bonambappe, lieu-dit "Hôtel DK" alors qu'ils avaient fixé rendez-vous au preneur en ces lieux. 

En provenance de la région du Sud-Ouest, les suspects, dont l'âge varie entre 23 et 28 ans ont été pris main dans le sac alors qu’ils s’apprêtaient à livrer la cargaison « constituée pour l'essentiel d'ossatures complètes de trois squelettes humains, à un potentiel client, contre la somme de 21 millions de francs CFA », a précisé le service de la communication de la gendarmerie nationale.

Rappelons que le trafic des ossements humains a le vent en poupe dans plusieurs coins du territoire national. Les éléments de la gendarmerie n’ont de cesse d’interpeller des auteurs.

Trois individus âgés de 19, 21 et 22 ans, ont été pris au cours d'une embuscade tendue le 09 mars 2021, au lieu-dit "Total Ayos".

Lors de leur interpellation, les présumés trafiquants étaient en possession d’un butin constitué pour l'essentiel de « trois sacs contenant des ossatures complètes de squelettes humains », apprend-t-on.

A en croire la GN ces ossements ont été exhumés dans une forêt de la localité de Mandjou, à quelques kilomètres de Bertoua, chef-lieu la région de l’Est.  

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !