Yaoundé : Une jeune fille simule un enlèvement pour rejoindre son copain

Les deux tourtereaux sont passés aux aveux complets devant la gendarmerie.

Les deux suspects (c) Droits résrvés

L’information a fait la boucle des réseaux sociaux depuis le 22 juillet 2021. Les images faisant état d’une jeune fille qui aurait été kidnappée par des « individus cagoulés » à la Poste Centrale de Yaoundé ont défrayé la chronique.

Alertés et intrigués par le fait qu’une personne puisse être enlevée au cœur de la capitale politique sans traces, le Colonel, Commandant la Légion de gendarmerie du Centre a instruit le Chef de Poste de Gendarmerie de la Poste centrale d'ouvrir une enquête, afin de retrouver la jeune fille.

Dès lors, les éléments de la gendarmerie nationale, avec la collaboration des parents de la présumée victime, se sont mis aux trousses du prétendu bourreau. Le Service central des Recherches judiciaires de la gendarmerie nationale va alors géolocaliser les suspects grâce au TSS (Tracking Security System).

« C'est ainsi que les éléments du Poste de Gendarmerie de la Poste Centrale ont interpellé un étudiant d'une école professionnelle de la place, âgé de 33 ans, sis au quartier Cradat, le 23 juillet 2021, accompagné de la jeune fille, prétendument kidnappée », relate le service de la communication de la gendarmerie nationale.

Epinglés, les deux amoureux passeront aux aveux. Ils vont révéler à la GN que cette simulation de kidnapping n’était, ni plus, ni moins qu’un moyen de vivre paisible leur relation idyllique, loin du regard inquisiteur des parents de la jeune fille.

Si les parents de Lawrence Mipo, étudiante en 2ème année Mathématiques à l'Université de Yaoundé 1-Ngoa Ekelle ont le cœur net, leur enfant reste en garde à vue au poste de gendarmerie de la Poste centrale où l'enquête suit son cours.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !