[Opinion] : « J’avais demandé Erica en mariage, mais elle a choisi de servir de sacrifice à la carrière musicale de Tenor »  

Issoufou Mahamad, un internaute camerounais a fait des révélations inédites sur la page Facebook de Le Bled Parle, concernant la jeune Erica Mouliom, décédée au cours d’un accident de circulation en compagnie de l’artiste Tenor.

Tenor et la défunte Erica (c) Droits réservés

Erica Mouliom dans une autre vie, aurait pu devenir l’épouse d’un certain Issoufou Mahamad. Selon les déclarations de ce citoyen camerounais sur la page Facebook de votre journal, il avait sans succès demander la main de l’ancienne étudiante de l’Université catholique Saint-Jérôme de Douala.

« Voilà les femmes qui nous abandonnent ici quartier, soi-disant vouloir sortir avec une star. C’est terrible. Et dire que j’avais demandé la main de cette fille en mariage mais hélas, je me rends compte qu’elle avait refusé au profit d’une star qu’elle ne connaissait pas parfaitement », relate l’internaute avant de développer une thèse mystique au sujet de la mort de cette jeune fille de 19 ans.   « Voilà que tu as servi de sacrifice pour a carrière musicale. Repose en paix, c’est tout ce que je peux te souhaiter », termine Monsieur Mahamad.

« Elle voulait devenir influenceuse »

Si rien ni personne, ne peut corroborer ce récit d’apparence invraisemblable, d’autres Camerounais semblent d’avis avec cet internaute, qu’Erica Mouliom a payé les frais d’un mode de vie auquel de nombreuses jeunes filles de ce pays rêvent. Invitée de l’émission C’est à Nous sur Cam 10 TV le 22 juillet 2021, Marlène Emvoutou a ainsi affirmé que « même la petite qui est allée se faire tuer, là Erica, elle voulait devenir influenceuse puisqu’elle veut absolument son selfie avec Tenor et elle est prête à tout pour ça. Il faut qu’on dise qu’elle est sortie avec une star. Il y a toute une jeunesse féminine qui est en train d’être éloignée de la mission intellectuelle », a-t-elle argumenté.

Décédée le 15 juillet 2021, Erica Mfiya Mouliom sera inhumée le samedi 31 juillet 2021 à Mamevouo par Koutaba, dans le département du Noun région de l’Ouest Cameroun d’après le programme des obsèques communiqué par la famille il y a quelques jours.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !