Le conseil de Valsero à Tenor sur la mort d’Erica Mouliom : « Même Martin [Camus Mimb] croyait qu'il allait s'en sortir. Tu vas t'en sortir après avoir payé ta dette »

Pour Valsero, Tenor a le devoir d’assumer « l’homicide involontaire » et aller à la rencontre de la famille de la jeune fille décédée.

Valsero & Tenor (c) Droits réservés

Le 15 juillet 2021 au petit matin, Erica Nfiya Mouliom a trouvé la mort des suites d’un accident de voiture de Tenor à Douala. La disparition tragique qui a provoqué le courroux du père de la jeune étudiante de 22 ans à telle enseigne qu’il a demandé que le rappeur aille « doter » sa fille en « pays Bamoun », même si ces propos ont prêté à équivoque.

Rendu à huit jours de l’inhumation d’Erica, Valsero conseille à son collègue artiste d’assumer l’acte posé et chercher une voie d’entente avec la famille.

Lebledparle.com vous propose si après, la sortie de l’auteur de « Lettre au président », relative à cette affaire.

 

N'essaye pas de t'échapper. N'essaye pas le trafic d'influence. Paye ta dette à la société. N'essaye pas de faire celui qui va vraiment trop vouloir s'en sortir parce qu'il a un concert à Abidjan (en Côte d'Ivoire).

Une page de ta vie a été tournée avec de grosses responsabilités. Tu vas devoir te battre pour renaître. Si tu veux redevenir "Tenor", il va falloir que tu payes ta dette et que tu assumes ta responsabilité. Il va falloir que tu sortes par la grande porte et avec grandeur de cette affaire.

Je tiens à te le dire, avant que ton équipe et toi vous ne commenciez à essayer de mettre sur pieds des mécanismes compliqués pour s'en sortir. De commencer à mettre en place des stratégies, je l'ai dit en premier, il faut aller voir la famille. Aller voir le chef de village. Même les notables [...] pour qu'ils fassent la médiation entre et la famille [d'Ericka].

Minimalement, ça s'appelle homicide involontaire. Il va falloir que tu assumes. Si j'étais à ta place, j'irais à la police moi-même assumer ma responsabilité. C'est ça que "Tenor" ferait, pas un petit camerounais qui cherche à s'enfuir comme un fou !

Si tu veux continuer d'être "Tenor", il ne faut pas que tu te mettes dans la République des complices où les gens étouffent les affaires, où on corrompt les gens. Reste dans la République de la justice. Donne un exemple de morale et de probité au peuple camerounais en assumant.

Même Martin [Camus Mimb] croyait qu'il allait s'en sortir. Tu vas t'en sortir après avoir payé ta dette [...], ne l'oublies pas.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !