Agression de Nourane Foster par deux policiers : Le Vice-président du Mrc soutient la députée

Mamadou Mota qualifie de « révoltant », l’attitude des deux policiers qui se sont livrées à une violente altercation avec l’honorable Nourane Foster ce matin, 20 juillet à Bafoussam.

Nourane Foster (c) Droits réservés

Le Vice-président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (Mrc), s’est rangé dans le camp de ceux qui ont condamné cette attitude de deux hommes en tenue vis-à-vis d’un élu local qui plus, est une femme.

« J'apporte mon soutien à la député Nourane Des images d'une rare violence montre à quelle point une partie de notre police s'illustre par des comportements signe de soldats médiévaux. J'existe des sanctions du chef de la police a l'endroit de tous ces éléments de la police, c'est inadmissible, inacceptable de s'attaquer à une élue et en plus une femme. Notre police doit s'émanciper de ce genre de turpitude », a-t-il écrit sur son compte Facebook.

« Imaginez un Camerounais lambda»

« Des femmes ont été tuées avec leur enfants au dos, vous aviez justifié cela, en voilà une que vous brutalisez par zèle pour plaire à vos chefs peut-être , mais nous sommes en République. Imaginez un camerounais lambda ? C'est juste révoltant ! », a poursuivi M. Mota.

Retour sur les faits

L'honorable Nourane Foster a été brutalisée ce matin par des hommes en tenue à l'Ouest du Cameroun. A l’origine, un arrêt de la circulation causée par le gouverneur de la région de l'Ouest. En effet, Awa Fonka Augustin a fait bloquer la sortie nord de la ville qui mène à Foumban pour assister à la prière de la fête du mouton. La députée Pcrn en partance pour Foumban avec sa famille, a souhaité passer la barrière ; s’en est suivi une violente dispute.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !