Le « général » Rambo neutralisé en zone anglophone

Sans plus de détails, la plateforme Honneur et Fidélité de l’Armée camerounaise a annoncé sur son compte twitter le 18 juillet 2021, la mort de « général » Rambo.

"Général" Rambo (c) Droits réservés

« Fin de parcours du pseudo général Rambo et ses lieutenants Rejoindre les centres du Comité National du DDR ou trouver une forme de revendication non-armée L’entêtement est suicidaire », peut-on lire sur le compte twitter d’Honneur et Fidélité de l’Armée camerounaise.

L’on peut également constater que des munitions, et autres objets dangereux qu’utilisait le défunt ont été récupérés.

D'autres sources précisent que l'homme qui était plus connu sous le nom de ''général Transporter", a été neutralisé dimanche 18 juillet 2021 derrière le lycée bilingue de Kosala à Kumba dans la région du Sud-Ouest. Il aurait été surpris en train d'installer une bombe artisanale. 

Cette annonce survient au moment où Lebledparle.com apprend la mort subite de cinq policiers à Bali dans la région du Nord, au petit matin du 18 juillet 2021. Les hommes en tenus ont été surpris par les combattants séparatistes alors qu’ils allaient assurer la relève.  

Le 14 juillet dernier, deux gendarmes ont été tués au poste avancé de Zavion dans l’arrondissement de Babadjou dans la région de l’Ouest.

Pour rappel, cela fait cinq ans que la crise anglophone secoue les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Trois ans après, le chef des Forces armées a convoqué un dialogue national qui s’est tenu du 30 septembre au 4 octobre 2019.

Pendant ladite rencontre, de nombreux ex combattants ont déposé les armes et joint les centres de DDR tandis que les autres sont encore cachés dans les fortes pour réservés la résistance à l’Armée camerounaise.

Au compteur, des civils et des militaires abattus, des édifices publics et même des domiciles incendiés.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !