Cameroun : Dr Fridolin Nké convoqué à la Division de la sécurité militaire

L’information est contenue dans une convocation signée le 12 juillet 2021 par le chef de Division de la sécurité militaire.

Dr Fridloin Nké (c) Droits réservés

Le Dr Nké Fridolin, enseignant au département de philosophie, à la Faculté des Arts, Lettres et Sciences humaines de l’Université de Yaoundé I est appelé à se rendre à la Division de la sécurité militaire le mercredi 21 juillet 2021 à 13 h au motif d’ « incitation à l’insurrection et à la mutinerie au sein des Forces de Défense et sécurité » avec pour objet « Enquête de sécurité », lit-on dans la convocation signée du le Colonel Jöel Émile Bamkui.  

Il faut dire que ces derniers temps, le philosophe brille par son passage dans les médias. Toutefois, le discours de l’homme des sciences essuie très souvent des critiques.

L’universitaire n’a pas sa langue dans sa poche lorsqu’il s’agit d’évoquer un sujet aussi délicat qu’il soit, à mondovision. Il n’y a pas de tabous pour le philosophe, c’est un éclaireur ; pourrait-on résumer.

« Quelle que soit la décision qu’ils vont prendre sur mon sort, ils vont sortir perdants. Il y a quelques petits individus-là qui m’ont déjà prédit ma mort. Ils m’ont promis la mort depuis quelques jours. Que je vais finir mal ainsi de suite. Moi je leur ai dit que moi je peux le dire, je dis et je le répète, je l’ai dit hier. Je serai la dernière victime des crimes d’État contre les intellectuels du Cameroun. Je suis la dernière victime. Après moi, on ne va plus tuer les intellectuels. Je suis immortel », déclarait-il par exemple, sur ABK radio le 18 janvier 2021.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !