Crise anglophone : Encore des gendarmes abattus à Babadjou dans la région de l’Ouest

Des sources de la Crtv, l’attaque a été perpétrée au poste avancé de Zavion dans l’arrondissement de Babadjou le 14 juillet 2021.

 Le poste de Babadjou (c) Droits réservés

Décidemment,Babadjou dans le département de Bamboutos, région de l’Ouest, zone frontalière au Nord-Ouest, est devenu la cible des combattants séparatistes.

Bilan

Deux gendarmes sont encore tombés à la suite d’une attaque diligentée par les sécessionnistes au poste avancé de Zavion de Babadjou. 

Le maréchal des logis chef, Moussa Garba de la brigade de Babadjou et le gendarme major Renauld Assong du Groupement polyvalent d’intervention de la gendarmerie nationale (Gpign) ont été abattus et l'un d'eux, « décapité » au terme d’une attaque surprise menée par un groupe séparatiste en provenance de Pignin dans l’arrondissement de Santa, région du Nord-Ouest.

Après avoir commis leur forfait, les assaillants, informe la même source, ont emporté les armes des soldats tués. Alerté, le gouverneur de la région de l’Ouest, Awa Fonka Augustine est descendu sur le terrain illico presto pour s’enquérir de la situation. L’autorité administrative a déploré que les séparatistes continuent de commettre les exactions malgré de nombreux appels au retour de la paix.

« Il est regrettable que malgré tous les appels au dialogue et à la réconciliation, les gens continuent à boucher leurs oreilles », a-t-il déploré.

Une exaction de plus

Pour rappel, ce n’est pas la première fois que la ville de Babadjou fait l’objet d’une attaque. le Lycée de xavion de Babadjou avait été incendié par les combattants séparatistes. Le 8 janvier 2021, « Deux gendarmes, un officier de police et deux civils qui se trouvaient à ce poste de contrôle, ont été tué par balles », précisait Awa Fonka.

Le 19 janvier, une autre attaque des hommes armés avait été déjouée par les forces de défense au même poste. L’objectif était de s’attaquer au bâtiment abritant les services de la brigade de gendarmerie de cette localité et de semer la zizanie, rapportait le journal Mutations.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !