​Rebondissement : Malgré sa plainte, la voleuse déshabillée à Yaoundé a été arrêtée

Après avoir déposé une plainte pour « violation de son intimité » le 5 juillet dernier, la présumée voleuse de téléphone et de mèche à Nkomkana serait en route pour la prison selon les informations du journaliste Delor Magellan Kamseu.

La Présumée voleuse Esther Mamadi (c) Droits réservés

La nommée Esther Mamadi est entre les mains de la justice en dépit d’une plainte qu’elle a déposée en date du 6 juillet 2021 contre la propriétaire du magasin où elle a été dénudée et filmée. «Finalement c'est l'article 318 du code pénal camerounais, condamnant le vol, qui est en train d'être considéré. La présumée voleuse, Esther, est entre les mains de la justice. Elle risque la prison, dans les prochaines heures », rapporte Delor Magellan Kamseu.

Non sans avoir reconnu le vol de téléphone dont elle était entre autres accusée, Esther Mamadi a porté plainte auprès du Commandant de la Gendarmerie de Tsinda. « Je me suis rendu dans un salon de coiffure le 5 juillet 2021 pour faire mes achats. Malheureusement, j’ai volé un téléphone que j’ai remis par la suite», relate-t-elle dans ce document dont Lebledparle.com a obtenu copie.

Toujours selon son récit, la propriétaire des lieux a ensuite fait appel à un groupe de personnes qui ont tabassé la voleuse, l’ont dénudée et lui ont demandé « d’écarter ses jambes pour filmer ses parties intimes ». La vidéo a ensuite fait le tour des réseaux sociaux, provoquant l’indignation de plusieurs personnalités comme le relayait précédemment votre journal.

Ses nombreux soutiens et son recours à la justice n’y ont rien changé. La femme préalablement accusée de vol est entre les mains de la Gendarmerie et risquerait la prison.  

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !