Covidgate : Maurice Kamto critique le report « sans explication » de la présentation du rapport de la chambre des Comptes

Le rapport de la Chambre des Comptes au sujet de la gestion des fonds alloués au Cameroun dans le cadre de la lutte coronavirus n’est toujours pas disponible comme annoncé par le ministre des Finances et l’Assemblée nationale la semaine dernière. Une situation qui fait sortir Maurice Kamto de ses gongs.

Maurice Kamto (c) Droits réservés

En principe, le rapport officiel de la Chambre des Comptes, relatif à la gestion des fonds adjugés au Cameroun par le FMI, pour lutter contre la pandémie, devrait être disponible le 25 juin 2021 comme l’annonçait le ministre des Finances, Louis Paul Motaze face aux députés en début de la semaine dernière.

La même assurance a été donnée par l’Assemblée nationale qui dans une note officielle en date du 23 juin 2021, annonçait, pour le 25 juin 2021, une séance plénière spéciale consacrée à la « présentation du rapport annuel et du rapport d’Audit du Fonds Spécial de Solidarité Nationale pour la lutte contre le coronavirus et ses répercussions économiques et sociales par la Chambre des Comptes ». Mais jusqu’à présent, aucune information ne filtre sur cette affaire.

Dans une sortie effectuée le 26 juin 2021, le président national du MRC exige que lumière soit faite sur ce qui est qualifié comme « scandale » depuis la publication d’une première mouture attribuée à la Chambre des Comptes depuis le 20 mai dernier.

Maurice Kamto demande également que les responsabilités soient établies après publication du rapport officiel.

 

Déclaration du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun sur le rétropédalage relativement à la présentation du rapport de la chambre des comptes sur la gestion du fonds Covid-19

Après le déclenchement de ce qu’il est désormais convenu d’appeler le « Scandale de la gestion du Fonds Covid-19 », suite à la publication il y’a quelques semaines, d’un rapport partiel attribué à la Chambre des Comptes de la Cour Suprême, l’opinion nationale et internationale reste dans l’attente des suites qui seraient données à cette affaire. Connaissant les pratiques du régime en place au Cameroun, qui traine la réputation peu rassurante d’opacité en matière de gestion des fonds publics y compris quand lesdits fonds sont octroyés par les partenaires bilatéraux ou multilatéraux et de manœuvres pour couvrir les indélicatesses de certains hauts responsables publics, de nombreux compatriotes étaient persuadés que la lumière ne sera pas faite sur ce scandale aux relents d’un crime contre l’humanité.

Nous sommes restés quant à nous dans l’expectative, persuadés qu’un scandale de cette ampleur portant sur des fonds provenant des partenaires internationaux ne pourrait être étouffé.

Le 23 juin 2021, une note officielle de l’Assemblée nationale annonçait, pour le 25 juin 2021, une séance plénière spéciale consacrée à la « Présentation du rapport annuel et du rapport d’Audit du Fonds Spécial de Solidarité Nationale pour la lutte contre le coronavirus et ses répercussions économiques et sociales par la Chambre des Comptes ». Contre toute attente, cette séance plénière a été annulée la veille du jour annoncé, sans aucune explication, ni de l’Assemblée nationale, ni de la Chambre des Comptes.

Ce rétropédalage, suspect, renseigne sur la volonté constante du régime de se soustraire au devoir démocratique de rendre compte et dénote de son mépris habituel et indécrottable du peuple camerounais.

Le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) marque sa vive inquiétude face à ce rétropédalage, certes conforme au comportement autocratique et irresponsable de ce régime arrogant, mais qui, au regard des suites jamais données à d’autres scandales, pourrait être le début de l’étouffement de cette affaire.

Le MRC exige :

- que TOUTE la lumière soit faite sur la gestion de ce Fonds Covid-19 par le Gouvernement ;

- que les responsabilités - TOUTES les responsabilités - soient établies ; et

- que les auteurs de malversations, s’il est prouvé qu’il y en a, soient punis conformément à la loi.

Yaoundé, le 26 juin 2021

Le Président National

Maurice Kamto

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !