Martin Camus Mimb : « Ce n'est pas de ma faute si je suis un homme séduisant et que je plais à beaucoup de personnes»

Le promoteur de Radio Sport Info s’est exprimé au sujet de la Sextape tournée dans son bureau le 18 juin 2021 sur les antennes de Vision 4.

Martin Camus Mimb (c) Droits réservés

Face à Bruno Bidjang dans le cadre de l’émission d’entretien Décryptage, Martin Camus Mimb a avoué sa gêne à l’idée d’évoquer ce scandale qui cristallise l’attention de l’opinion publique camerounaise depuis plusieurs jours. « Bruno, je ne veux pas parler de ça. Tous ceux qui me soutiennent, tous ceux qui me témoignent leur amour. (...) je ne veux pas en parler sur l'espace public. (...) On croit qu'on fait du mal à Martin ; on fait du mal à une jeune dame », a fait savoir le commentateur sportif non sans signifier que la principale actualité qui l’a conduit à Vision 4 est celle relative à son autobiographie « Debout ». « J'ai failli ne pas venir compte tenu d'une actualité que je ne souhaite pas commenter parce que j'estime qu'il y'a des choses plus importantes à évoquer dans ce pays. Mais comme on avait pris rendez-vous de longue date je me suis dit que j'avais l'obligation ou alors la galanterie de venir parler de mon livre, de cette actualité qui tient beaucoup à cœur aux téléspectateurs de Vision4 ».

« Je suis l’un des meilleurs commentateurs d’Afrique »

MCM est convaincu que cette affaire n’est ni plus ni moins qu’un complot hourdi par ses ennemis pour l’atteindre. Toutefois confie-t-il, il reste hors de portée. « Personne ne peut me massacrer. J'ai passé le temps à me battre…je n'ai rien à faire pour convaincre les gens…si mon épouse et mes enfants savent qui je suis, je n'ai plus rien à prouver…je suis l'un des meilleurs commentateurs de football en Afrique… Ce n'est pas de ma faute si je suis un homme séduisant et que je plais à beaucoup de personnes », lance fièrement le journaliste.  

A l’endroit de la jeune femme de la vidéo tournée dans son bureau, Martin Camus Mimb pense qu’elle a besoin d’un accompagnement.  « Quelqu'un qui l'a accompagné a choisi le mauvais espace (...) Elle a besoin d'être accompagnée, d'être protégée (...) Elle aura des enfants bientôt. Je ne connais pas son âge, elle aura une vie de famille».

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX

Abonnement Newsletter