Sextape chez Martin Camus Mimb : Une autre femme sort du silence et accable le journaliste

La Coordinatrice des activités l’association ASPROBIR à Nantes en France s’est confiée de l'écrivain camerounais Arol Ketch. Lire ci-dessous l’intégralité de son témoignage.

Ide Rosine Deumaga accuse Camus Mimb
Ide Rosine Deumaga accuse Camus Mimb

Comment as-tu connu Camus Mimb? C’était en quelle année ?

Avant de commencer, je tiens à dire qu’il n y’a eu aucun précédent, qui pouvait laisser croire à Monsieur Mimb qu’il pouvait agir tel qu’il l’a fait

Je le rencontre comme un peu tout le monde sur les réseaux sociaux en juin 2016 comme le démontre cette capture d’écran

Si mes souvenirs sont bons il était de passage en France et nous avions un événement et il m’a fait la blague de l’inviter, et je lui dis que ça sera pour la prochaine fois, il a fait une « blague » en me disant que je pouvais le retarder. On est resté là.

Puis je le recontacte en Août 2016 pour une proposition commerciale pour un artiste avec qui je travaillais à l’époque qui faisait une tournée au Cameroun.

Puis en 2018 il y a son projet de centre pour handicapés avec médiathèque, sous un de ces post je fais un commentaire en faveur de mon association qui lutte contre l’illettrisme en créant des espaces de lecture pour une éventuelle collaboration et je reçois en inbox un « Je suis là au Méridien, Etoile Porte Maillot » avec ses coordonnées téléphoniques, je lui communique également les miennes.

J’avertis également Régine Mathio qui également à ce moment-là sur Paris comme moi (Pour le boulot) et on se cale un Rdv pour le lundi après le travail.

Quel était l’état de vos relations ?

Je les pensais professionnelles, comme je l’ai dit à mon avant-propos il n’y avait aucun précédent à son acte.

Que s’est-il passé concrètement entre vous ? Il a essayé́ d’abuser de toi ?

Je me rends donc au Méridien étoile Porte Maillot le Lundi 16 Juillet 2018 après mon boulot, je le trouve en RDV, je patiente dans le hall, après près de 3/4 d’attente, il me fait part qu’il a eu beaucoup de rdv ce jour-là et que ça l’a fatigué. Je précise que dans la collaboration que nous souhaitions lui proposer (l’association), c’est son centre qui en était bénéficiaire, et nous donateurs.

Comme le premier RDV n’a pas pu se faire, on remet ça à un autre jour ; je reviens donc quelques jours plus tard, il termine son rdv plus tôt ce jour-là, certaines personnes sont passées lui déposer des colis pour le Cameroun dont Regine Mathio, qui avait un autre rdv et me laisse seule avec lui.

On commence à discuter de tout et de rien, je commence donc à lui parler de mon association, de ses actions et de la collaboration qu’on pourrait faire, il me me demande de l’aider à monter les colis parmi lesquels il y’avait une grosse valise, tout en continuant à lui parler, ce que j’accepte sans aucune arrière-pensée. Je l’accompagne donc tout en continuant à parler. Lorsqu’on arrive dans la chambre, je pose les colis, tout en prenant la peine de bien les ranger afin que ce ne soit pas un obstacle pour lui (c’est un handicapé je me dis).
Dans ma bienveillance et continuant de parler du projet, je ne remarque pas que monsieur est déjà couché sur le lit, la braguette défaite, son sexe sorti et déjà tendu

C’était où et dans quelles circonstances ? Il y avait-il des témoins ?

C’était dans sa chambre d’hôtel et nous n’étions que 2.

Comment as-tu réagi ?

J’étais choquée,

Comment as-tu fait pour parvenir à̀ t’échapper de ses griffes ?

Je me suis confondues en excuses, disant que je ne savais pas qu’on en était à ce point et que je venais pour un projet, et que je devais y aller, lui insistant en disant que je ne pouvais le laisser dans cet état, que je devais au moins toucher son sexe, ce que je refuse et me précipite vers la porte. Dehors je me dis, j’ai eu la chance qu’il était couché et moi debout, ce qui a facilité ma fuite.

Quelle a été́ sa réaction après cet incident ?

Je n ‘ai pas eu le temps d’observer sa réaction, j’étais dégoutée.

As tu parleś de ça à tes proches ? Si oui, quelle a été́ leurs réactions ?

La première personne à qui j’en ai parlé, c’était bien sûr Régine Mathio qui m’a répondu que ce sont les Hommes, ils sont comme ça, on va faire comment ! Deido Mbimbey qui était choqué quand je lui ai également dit. Je l’ai également dit à une star de la chanson camerounaise, qui m’a dit qu’elle pense que c’est dans son habitude car il lui demande souvent de lui présenter des « petites ».

Connais-tu d’autres victimes de ce monsieur ?

Ma copine Patricia Bakalak

Pourquoi as-tu décidé de parler aujourd’hui ?

Je parle aujourd’hui car j’ai été choqué en voyant les photos de la jeune femme en photo et en vidéo qui circulent en ce moment, de voir les gens prendre la défense de M. Mimb sans se poser aucune question sur la jeune femme nue dans son bureau m’a choqué et j’ai décidé d’en parler.

Il faut dire qu’il est difficile de se positionner en victime face à une personnalité, en plus un handicapé, on a peur du qu’en dira-t-on. Nous demandons aux victimes de parler. De libérer la parole.

Propos recueillis par Arol Ketch

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !