Crise anglophone : Le « général No Pity » résiste encore à l’Armée !

Le redoutable séparatiste « général No Pity » ne fait pas partie des trois de ses compagnons du même grade neutralisés lors de l’opération « Clean Kumbo ».

Illustration (c) Droits réservés

Présentant les résultats de l’opération « Clean Kumbo » le mardi 15 juin 2021 au Général de brigade Nka Valère, commandant de la 5ème région militaire interarmées, le colonel Matiang Charles Alain a annoncé la mort des « généraux » « Thunder », « Abakwa » et «Spider ».

Quant au « général No Pity », il fait partie des assaillants blessés qui ont pris la fuite lors l’opération de ratissage de 32 jours menée par les forces de défense dans plusieurs localités de la région du Nord-Ouest, notamamnt à Kumbo dans le département du Bui.

Comme son nom l’indique, « Sans pitié », c’est l’un des hommes influents du mouvement séparatiste, commandant du groupe séparatiste « Bambalang Marines Forces » qui agit dans le « Ngoketundja Self Defense Council ».

Le commandant de la 5ème région militaire conjointe a appelé les troupes à rester en alerte. Il leur a rappelé la nécessité de rester professionnels alors qu'ils se battent pour ramener la paix dans la région du Nord-Ouest.

Il convient de rappeler que le mois dernier, le convoi du gouverneur du Nord-Ouest, Adolph Lele Lafrique a subi de graves attaques avec des explosifs improvisés placés en cours de route.

Des coups de feu ont également éclaté au St. Augustine College alors que l'évêque Nkuo célébrait le 40ème anniversaire de son ordination sacerdotale.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !