D’importants produits pétroliers de contrebande saisis à Bandja dans la région de l’Ouest

La Brigade de contrôle des produits pétroliers du ministère de l'Eau et de l'Energie a mené une opération coup de poing le 6 mai 2021 qui a permis la saisie d’une grande quantité des produits pétroliers de contrebande.

Bandja-Bafang (c) Droits réservés

Selon le journal La Nouvelle Expression dans sa parution du 10 mai 2021, « trois citernes d'au moins 15 milles litres chacune, une dizaine de pompes à moteur, une vingtaine de fûts disposés pêle-mêle. Ce dispositif devant une concession à Batchipa, dans l'arrondissement de Bandja, est en effet celui d'une raffinerie de fortune implantée ici par un opérateur véreux », peut-on y lire.

Dans les colonnes de notre confrères, Patrick Oyono, membre de la brigade nationale de contrôle des produits pétroliers, explique le procédé utilisé par les contrebandiers.

« Ils partent du dépôt de Bafoussam, de la société camerounaise des dépôts des produits pétroliers avec des produits de bonne qualité. Une fois ici, ils siphonnent certaines quantités qu'ils mettent dans des citernes et mélangent le super soit avec le pétrole lampant, ou le gasoil. Le produit obtenu est chargé grâce à des pompes à moteurs des véhicules, pour l’environnement », lit-on.

La découverte de cette activité illicite dans la localité de Bandja vient donner une réponse Regina Enjoh, sous-préfet qui s’interrogeait déjà sur le trafic nocturne des gros porteurs.  

« J’étais surprise d'entendre depuis quelques temps, des camions citernes stationnés au carrefour de Bandja et la nuit d'entendre les vrombissements de voitures en direction de Babouantou. Je menais encore mes investigations pour comprendre ce qui se passait parce que ça me paraissait louche », s’est-elle confié au journal.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !