Yaoundé : Luc Messi Atangana lance la « chasse aux fous »

La Communauté urbaine de Yaoundé(CUY) veut libérer les rues de la cité capitale de ces personnes atteintes de schizophrénie qui errent à longueur de journée.  

Un fou (c) Droits réservés

Le Maire de la ville de Yaoundé, Luc Messi Atangana a lancé il y a quelques jours, la « chasse aux fous ». Une équipe de jeunes gens a été formée pour stabiliser ces malades mentaux et les amener dans les hôpitaux ou spécialisés centres spécialisés et prêts (dont le super Maire détient le sécret), à leur procurer des soins adéquats.

Il n’y a pas de commune de la capitale politique où on ne trouve une personne malade mentale.

Les poubelles sont les domiciles des uns, les autres préfèrent se balader à longueur de journée portant une charge lourde de pacotilles et prêchant un évangile à cheval entre le réel et l‘irréel.

Une certaine catégorie construit des baraques d’un autre genre où elle passe la majeure partie de son temps.

Brutaux, calmes, plus sales ou même moins propres, ces personnes souvent abandonnés à elles-mes et livrées aux intempéries, arpentent les rues à la recherche de leur pitance, le plus souvent des objets jetés à terre par leurs semblables encore doués d’un bon sens.

Halte ! dit le patron de Yaoundé. L’assainissement de la ville et la lutte contre le désordre urbain passent aussi par la discipline de ces personnes dont la réflexion a été chamboulée du fait de plusieurs facteurs qui peuvent être, selon les spécialistes, le stress en famille, en milieu professionnel, dans la cadre conjugal…sans oublier les causes spirituelles qui ne sont pas à négliger.

Des sources médiatiques, Yaoundé, la ville aux sept collines comptait environ 170 personnes malades mentales en octobre 2020, un nombre qui a cru ces derniers mois...

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX

Abonnement Newsletter