Mathias Owona Nguini : « Les partisans de Maurice Kamto ne savent pas que le titre d’une œuvre littéraire fait l’objet d’une protection »

Le politologue s’est prononcé à son tour sur les accusations de plagiat qui entourent la nouvelle œuvre poétique du leader du MRC dont la sortie officielle est prévue ce vendredi 5 mars 2021.

Maurice Kamto, Owona Nguini (c) Droits réservés

Maurice Kamto a dévoilé il y a deux jours, son nouveau recueil de poèmes intitulé « Sous la cendre les étoiles ». Une production littéraire qui ne fait guère l’unanimité au sein de l’opinion publique nationale. Si les soutiens indéfectibles du président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun ont sorti leurs plumes pour démontrer que le titre de l’œuvre du candidat arrivé deuxième à la présidentielle de 2018 ne devrait souffrir d’aucune contestation, des soupçons de plagiat restent perceptibles et le manque d’originalité décrié.

Prenant à contrepied ceux qui estiment qu’on ne saurait parler de plagiat en s’appuyant exclusivement sur le titre d’un bouquin, Owona Nguini lâche un tacle à Kamto et ses ouailles. « Les kamtalibans ne savent pas que le titre d’une œuvre littéraire fait l’objet d’une protection propre distincte de son contenu dès lors que l’auteur de cette œuvre peut démontrer l’originalité de son titre. Cet auteur peut attaquer ceux qui usent de contrefaçon à ce sujet, en portant atteinte à ses droits de propriété sur le titre original de son œuvre », a-t-il écrit jeudi dernier dans une sortie sur sa page Facebook. De quoi relancer les débats au sujet du livre « Sous la cendre les étoiles ».

 

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !