Les étudiants de l’université de Ngaoundéré menacent d’entrer en grève pour non perception de leurs primes à l’excellence

Le collectif des Etudiants indignés s’est exprimé dans une lettre signée de son leader, Taiwe Arouna, à l’adresse du recteur de cette institution. Ils pourraient battre le pavé d’ici quelques jours s’ils n’ont pas une issue favorable.

Université de Ngaoundéré (c) Droits réservés

« Il est un peu incongru de constater que l’université de Ngaoundéré, depuis quelques années, tarde à mettre à la disposition des ayants droit la prime si gracieusement offerte par le président de la République. Pourtant, par le passé celle-ci faisait partie des premières universités à satisfaire ses étudiants méritants », peut-on lire.

De même, le collectif fait constater que toutes les autres universités ont procédé au paiement de cette prime entre novembre 2020 et février 2021.

Face à cette menace de grève, Abdoul B. Mahamat, le délégué général des étudiants, a tenté d’apaiser les tensions : « Les informations en notre possession recueillies auprès des autorités concernées font état de ce que ce dossier est techniquement bouclé. Les derniers réglages sont en train d’être réalisés pour un paiement imminent ».

Le responsable de la communication de l’université, Joseph Dzene, confirme l’imminence du paiement de la prime, précisant que l’agent comptable de l’institution se trouve justement à Yaoundé pour cette raison. Cette prime a été instituée en 2010 par le président de la République en vue de promouvoir l’excellence académique au sein des 8 universités d’Etat et dans certains instituts privés de l’enseignement supérieur. Chaque étudiant méritant retenu reçoit 50 000 FCFA.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !