Cameroun : La gendarmerie nationale interpelle neuf présumés kidnappeurs au Nord-Ouest

L’information a été délivrée par la gendarmerie nationale le 03 mars 2021.

Les présumés kinappeurs (c) Droits réservés

Fin de parcours pour les neuf kidnappeurs qui semaient la panique dans les régions du Nord-Ouest et de l’Ouest.

« Sur renseignements, les éléments du Bureau Spécial des Recherches d'Enquêtes Criminelles du Groupement de Gendarmerie Territoriale de Bafoussam ont démantelé un gang de neuf présumés malfrats, qui semaient la terreur à Wum, dans la Région du Nord-Ouest », indique la GN.

En réalité, « spécialisés dans les kidnappings, enlèvements avec demandes de rançons, braquages à mains armées et assassinats, ces individus ont été interpellés dans les villes de Bangangté, Bandjoun, Foumbot et Koutaba. En effet, ils partaient de la Région de l'Ouest pour commettre leurs forfaits dans la Région du Nord-Ouest », peut-on lire sur la page Facebook de la gendarmerie nationale.

Pour l’heure, les suspects ont été mis à la disposition de la Justice.

Notons que le phénomène de kidnapping est devenu courant ces dernières années. Il sévit surtout dans les régions du Nord-Ouest, du Sud-Ouest et de l’Extrême-Nord, en proie à une crise sécuritaire depuis plus des années.

Aux rangs des victimes, le cardinal Chritian Tumi et le président national du Social Democratic Front(SDF) Ni John Fru Ndi peuvent en témoigner.

L’on se souvient que le 27 avril 2019, le Chairman avait été victime d’un rapt des hommes armées qui lui demandaient d’amener les membres du SDF siégeant au Sénat ou à l’Assemblée nationale à démissionner de leurs fonctions.

Très souvent, les ravisseurs demandent des rançons pour libérer les kidnappés.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !