Cybercriminalité : Quatre « Samuel Eto’o » arrêtés à Douala

Une bande de quatre individus, âgés entre 19 et 22 ans se faisant passer pour Samuel Eto’o a été interpelée à Douala dans la capitale économique. L’information est du quotidien à capitaux publics Cameroon tribune, édition du 24 février 2021.

Image d'illustration (c) Droits réservés

Les quatre individus interpelés par les éléments des forces de l’ordre, sont accusés d’avoir usurpé l’identité de de l’ancien international camerounais, Samuel Eto’o pour procéder à l’escroquerie dans les réseaux sociaux.

Même si les montants volés n’ont pas été dévoilés à la presse, la Division régionale de la Police judiciaire (DRPJ) du Littoral, informe dans les colonnes de Cameroon Tribune que le quatuor aurait soustrait de l’argent à plusieurs victimes.

Ce n’est pas la première fois des individus se font passer pour le quadruple Ballon d’or africain pour escroquer les internautes dans les réseaux sociaux. En juin 2020, trois personnes qui utilisaient l’identité de l’ancien sociétaire du FC Barcelone pour commettre des dégâts sur Internet avaient été arrêtées à Foumban, dans la région de l’Ouest. Le scénario de l’arnaque utilisé par les quatre suspects reprenait un modus opérandi déjà utilisé par d’autres escrocs sur le web.

Tout commence lorsque la victime reçoit une demande d’invitation avec le nom et la photo de la star du football camerounais qu’elle accepte. S’en suivent des jours de conversations au cours desquels l’arnaqueur se propose de jouer les intermédiaires. Ce dernier met tout en œuvre pour rendre la combine aussi vraie que nature. Mais l’objectif final est de soutirer le maximum d’argent à la cible.

Des enquêtes sont en cours pour mettre hors d’état de nuire ces cybercriminels, dans un contexte où l’usurpation d’identité des personnalités est l’une des arnaques les plus récurrentes dans le pays selon l’Agence nationale des technologies de l’information et de la communication (ANTIC).

Le nom de Samuel Eto’o a également été cité dans une escroquerie aux fausses œuvres d’art frauduleusement certifiées par l’UNESCO en ligne. Des escrocs se faisaient passer pour l’ancien capitaine des Lions indomptables et proposaient à la vente des statuettes ou des masques issus des collections privées en Afrique, rapporte 20minutes.fr qui a révélé l’affaire en juillet 2020.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !