Gestion des personnes décédées de Covid-19 : Manaouda Malachie rappelle à l’ordre les hôpitaux privés

Dans un communiqué signé le 22 février 2021 et repris par le quotidien Le Messager deux jours après, le ministre de la Santé publique demande aux hôpitaux privés de veiller au respect scrupuleux des protocoles de prévention et contrôle de l’infection au coronavirus.

Mortcoro.jpg

Transport des corps de covid-19- DR

Selon les propos que rapporte Le Messager, Manaouda Malachie porte à l’attention du public «qu'il a été régulièrement porté à son attention, que dans le cadre de la riposte au Covid19, des pratiques dans les formations sanitaires notamment privées, en déphasage avec les protocoles de lutte contre la propagation et plus spécifiquement avec l'exigence de protection du personnel soignant au sein duquel, le nombre de contamination semble repartir à la hausse depuis quelques semaines», peut-on y lire.

Le membre du gouvernement déplore de ce fait la mauvaise gestion des corps des personnes infectées à la pandémie. Il reproche les responsables des hôpitaux privés qui « continuent non seulement de prendre en charge des patients présentant des symptômes similaires à ceux du Covid-19, mais autorisent la remise aux familles des dépouilles des personnes potentiellement décédées de cette pathologie, sans procéder aux tests post-mortem, ni se référer aux structures sanitaires assurant la coordination de la riposte contre le coronavirus. Face à cette situation qui non seulement met en danger le personnel soignant et les patients de ces formations sanitaires, mais expose les populations à de gros risques de contamination du fait de la proximité continue avec des cas potentiellement suspects, non détectés et de la manipulation de dépouilles probablement infectées », écrit Malachie Manaouda.

Loin d’avoir déjà vaincu la Covid-19, le ministre de la Santé publique invite ses compatriotes à « respecter les mesures de lutte contre la propagation du Covid-19, notamment le port systématique du masque, toutes les fois que l'on est dans un environnement ou en contact avec au moins une personne, et le lavage régulier des mains, avec de l'eau coulante et du savon ou à l'aide d'une solution hydro alcoolique », a-t-il formulé.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !