Module ads 2



Denis Nkwebo réagit à sa nomination au sein de la Commission des droits de l’Homme du Cameroun

Le journaliste s’est exprimé le 21 février 2021 sur STV, soit deux jours après sa nomination comme membre de la commission des droits de l'homme du Cameroun.

Dénis Nkwebo (c) Droits réservés

Dans son propos sur le programme 7hebdo, Denis Nkwebo a évoqué ses missions et en a profité pour rassurer de sa détermination à travailler dans l’intérêt de la nation.

« Mon rôle ce n'est pas d'aller m'opposer à des gens. Mon rôle ce n'est pas d'aller en combat avec qui que ce soit. Ça ne fait pas partie de mes prérogatives. Mon rôle c'est de m'assurer que, dans la mesure du possible, chaque fois qu'un citoyen voit ses droits violés, qu'on intervienne pour le restaurer dans ses droits. Ça c'est ma mission. Il paraît que quand vous êtes dans la commission on va vous laver le cerveau. Je ne sais pas comment on me lavera le cerveau. Je serai à mesure à titre personnel de pouvoir tenir le mandat qui est le mien », a-t-il rassuré.

Pour rappel, dans une série de décrets signés le 19 février 2021, le président de la République, Paul Biya nommait un ensemble de responsables à la commission nationale des Droits de l’homme du Cameroun. Parmi eux, le journaliste Denis Nkwebo, ancien rédacteur en chef du quotidien Le Jour qui jusqu’alors occupe le poste de président du syndicat national des journalistes du Cameroun (S.N.J.C).  

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !