Minsanté : Christophe Guillou reçu en audience par Manaouda Malachie

S.E Christophe Guillou a été le premier à être reçu le mercredi 10 février 2021 par le Ministre de la Santé publique. L’audience qui a débuté à 16h35 a porté sur trois points : l’organisation du CHAN, la situation épidémiologique actuelle, la stratégie du Cameroun en vue de l’acquisition d’un vaccin anti Covid-19.

Christophe Guillou et Manaouda Malachie - DR

Sur le premier point, les deux hommes se sont réjouis du succès de la  couverture sanitaire de cette compétition sportive. En ce qui concerne le deuxième point, le Minsanté a fait savoir que depuis le 15 décembre 2020, une légère poussée de cas positifs a été enregistrée, suivie d’une augmentation considérable des cas de contamination, vers la première semaine de janvier 2021. Depuis lors, le nombre de dépistage oscillent entre 70.000 et 75.000 tests par semaine avec des cas compris entre 1000 et 1500 cas positifs. Par la suite, le Ministre de la Santé Publique a précisé qu'au regard de l’évolution de la situation, les tests effectués par nos personnels de santé vont être mieux sécurisés avec l’extension de l’implémentation des codes barres.

Parlant de la vaccination contre le Covid-19, MANAOUDA MALACHIE a fait savoir à son hôte que le gouvernement camerounais est engagé dans l’initiative Covax d’une part, et continue d’autre part à élaborer, de concert avec certaines institutions internationales à travers la mise en place d’un groupe de travail,  un plan de vaccination. Dans cette perspective, le Cameroun examine minutieusement les types de vaccin afin de sélectionner le mieux approprié, c’est-a-dire celui qui présente le moins de risque pour nos populations. En tout état de cause, le Cameroun est aligné sur la position de la sous-région concernant le vaccin contre le Covid-19.

Évoquant quelques aspects financiers de la gestion de cette pandémie, l’Ambassadeur de France au Cameroun a exhorté le Ministre de la Santé Publique à poursuivre et persévérer dans la voie de la transparence dans le management des ressources y relatives.

Pour M. Yann Lorvo, Conseiller de Coopération et d’Action Culturelle de l’ambassade de France au Cameroun, le développement des laboratoires disséminés à travers le territoire a contribué à positionner le Cameroun parmi les pays ayant adopté des bonnes pratiques, à l’échelle internationale.

La seconde audience a été l’occasion pour les représentants de l’UNFPA, de L’UNICEF, de l’ONUFEMME, de l’UNESCO et du FUNUAP, de rencontrer le Dr. Manaouda Malachie qui préside aux destinées du ministère de la Santé Publique au Cameroun. Cette délégation est venue présenter au Ministre l’initiative : Education Plus Cameroun. Elle a d’ailleurs saisi cette opportunité pour porter un plaidoyer au Minsanté afin qu’il adhère à cette initiative dont l’objectif est, entre autres,  d’obtenir, au bénéfice de toutes les filles, un enseignement secondaire de qualité avec un accent sur l’accès à une éducation scolaire complète, le respect de la santé, des droits sexuels et reproductifs…

La délégation a, en outre, souhaité que cette initiative soit intégrée dans les cadres stratégiques nationaux de développement.

Notons que le Ministre était à chaque fois accompagné de ses plus proches collaborateurs dont le Secrétaire d'Etat S.M Alim Hayatou, et le Secrétaire Général Pr Louis Richard Njock.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !