Richard Makon : « Le système éducatif camerounais s'est retourné vers la diplomite »

Invité le lundi 25 janvier 2021 dans ABK Matin sur ABK Radio, Richard Makon s’est exprimé sur le système éducatif camerounais. Joint au téléphone par Achille Assako, l’universitaire a donné son point de vue sur la valeur du système éducatif camerounais aujourd'hui. Il a aussi répondu à la question de savoir si le diplôme et les titres confèrent-ils la compétence aux intellectuels Camerounais. il a répondu aussi à la question de savoir si un titulaire de doctorat est-il forcément intelligent.

Richard Makon - DR

Richard Makon pense que le système éducatif local met l’accent sur le diplôme et non sur la vision de croissance du pays. « Le système éducatif camerounais s'est retourné vers la diplomite. Il n'y a pas de vision de développement au Cameroun, la base d'une telle vision doit être programmatique et chiffrée, ce qui n'est pas le cas dans notre pays », déclare-t-il.

« Il faut essayer de bâtir des données stables, il est donc fondamental de donner les vérités sur les diplômes… L'un des problèmes de nos enseignements, c'est de faire croire que la réussite scolaire se base sur l'intelligence, ce qui amène les enfants à être désorientés. Il ne s'agit donc pas d'intelligence, car si les personnes ne sont pas encadrées et mal orientées on aura toujours de mauvais produits », ajoute le chercheur en sciences sociales.

L’Universitaire et auteur souhaite que l’orientation scolaire commence à la crèche et non après le baccalauréat. « L'orientation commence à la crèche, on est l'un des rares pays qui pense que l'orientation débute après du baccalauréat. C'est dès la base qu'on commence l'orientation jusqu'à l'université. Le diplôme n'est qu'une preuve de vos capacités dans un domaine précis », poursuit-il.

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX

Abonnement Newsletter