En plein Chan, une panne d'électricité paralyse les villes de Yaoundé et Douala

La société en charge de la distribution de l’énergie électrique au Cameroun évoque un « incident majeur survenu sur le réseau de transport ».

Image d'illustration (c) Droits réservés

Depuis le dimanche 24 janvier 2021, les villes de Douala et Yaoundé qui abritent le Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) connaissent une instabilité de l’énergie. La société nationale de distribution de l'électricité parle d'une distribution brouillée, d’un incident majeur survenu sur le réseau de transport et annonce dans la foulée « une reprise progressive des ouvrages par la SONATREL conjointement avec ses équipes ».

Dans la ville de Douala notamment plusieurs quartiers ont été privés d'énergie électrique en plein match des Lions indomptables A' qui affrontaient le Burkina Faso, comptant pour la troisième journée de la sixième édition du championnat d'Afrique des Nations de football.

De son côté, la SONATREL annonce l’effondrement du réseau interconnecté du Sud, survenu suite à l'effondrement de la ligne Songloulou-Logbaba et ensuite la Ligne Songloulou-Mangonbe impactant les villes de Yaoundé, Douala entres autres. « Les manœuvres du découplage de la centrale de Songloulou sont en cours. La centrale d’Edea a été mise en contribution pour la stabilisation de la tension » indique la SONATREL dans son communiqué.

Rappelons que bien avant cet incident, Le CHAN 2021 a enregistré sa première fausse note le 19 janvier. Pendant une dizaine de minutes, le stade de la Réunification de Bepanda était dans le noir en raison d’une coupure de courant. Alors que Ougandais et Rwandais s’apprêtaient à investir la pelouse du stade de la réunification pour la deuxième rencontre de la poule C, ils ont été contraints de patienter une bonne dizaine de minutes dans les vestiaires, le temps que tout redevienne normal dans l’antre de la Réunification plongé dans le noir en raison d’une coupure d’électricité.

Le 23 janvier, au stade omnisports de Limbe, site des matches du Groupe D de la sixième édition du Championnat d’Afrique des Nations de football. Alors que le match Tanzanie contre Namibie déroulait sa seconde partie, deux des quatre pylônes électriques se sont éteints subitement, à la 71eme minute. L’Ethiopienne Lydia Tadesse, arbitre du match, a immédiatement sifflé l’interruption du match. Mais, une dizaine de minutes après, cette dernière a pris sur elle de relancer la partie alors qu’une partie du stade demeuraient dans la pénombre. La situation est revenue progressivement à la normale. La panne d’électricité sur les deux pylônes a été réparée vers la fin du match.

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX

Abonnement Newsletter