Hervé Emmanuel Nkom suspecte des organisations politiques d’avoir commandité l’agression d’Elimbi Lobe

La violente agression d’Abel Elimbi Lobe ce matin, dimanche 15 novembre 2020 à Douala était au centre des échanges sur le plateau de Canal Presse. Invité du programme, Hervé Emmanuel Nkom a fait d’étranges révélations.

Nkom-Lobe.JPG

Et si des gens auraient essayé de faire du mal ou simplement de mettre un terme à la vie d’Abel Elimbi Lobe ? L’hypothèse est avancée par un cadre du Rassemblement démocratique du peuple camerounais en la personne d’Hervé Emmanuel Nkom ce dimanche matin en direct de Canal 2 international.

« Je crois qu'il ne faut pas banaliser ce qu’il s'est passé ce matin avec Elimbi Lobe », prescrit-il.  « Il s'agissait de 3 personnes sur une moto donc il s'agissait d'une commande », estime celui dont la candidature avait été rejeté lors du double scrutin de février 2020.

«Ils ont instrumentalisé les mototaximen»

Par la suite, Hervé Emmanuel Nkom tente de faire un parallèle entre l’agression de l’ancien militant du SDF et les actions menées par certains partis politiques sur la scène nationale. «Il y a des organisations politiques qui ont introduit la violence dans le vie publique. (...) Ceux qui pensent que, parce qu'ils ont perdu une élection il faut introduire la violence. Ils ont instrumentalisé les motaximens», poursuit le banquier.

En rappel, Elimbi Lobe est hors de danger et se trouve en soins intensifs à l'hôpital militaire de la capitale économique après avoir étét poignardé dans le ventre et fusillé au niveau du genou par des malfrats près de sa résidence à Douala, 

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !