Massacre de Kumba : Steve Fah accusé de s’être rendu à l'école Mother Francisca pour « effacer les indices incriminant des soldats camerounais »

Dans un texte publié dans les réseaux sociaux et largement repris par plusieurs plateformes, le webjournaliste, Michel Biem Tong soutient la présence du Youtubeur Steve Fah, sur le lieu du carnage du 24 octobre dernier n’était pas vain. Il s’y est rendu pour « effacer les indices incriminant des soldats camerounais ».

Steve Fah (c) Droits réservés

Selon le texte du journaliste en exil, si la présence en début de cette semaine du célèbre lanceur d'alertes Steve Fah sur le lieu de l'assassinat de 6 élèves au Mother Francisca International Academy a surpris plus d'un et suscité une vague d'indignation au sein de l'opinion, celle-ci cache une démarche savamment planifier par le régime de Yaoundé pour dissimuler « les indices incriminant des soldats camerounais »

« Ce que d'aucuns ignoraient et que nos sources bien informées nous ont révélé est que Steve FAH a été mis en mission dans cette école de Kumba par certains dignitaires du régime Biya pour effacer toute trace (empreintes de rangers, douilles, sang, etc.) susceptible d'incriminer des soldats camerounais en cas d'enquête. Rappelons que 6 militaires camerounais sont soupçonnés d'être impliqués dans l'assassinat des élèves de cette école le 24 octobre dernier », soutient Michel Biem Tong.

Dans le prolongement de sa dénonciation, il affirme que « le lanceur d'alertes s'en est toujours tiré avec les poches pleines après chaque mission en zone anglophone : "lorsqu'il s'est rendu récemment à Nkambe, dans le Nord-Ouest, le directeur du Cabinet civil de la présidence de la République, Samuel Mvondo Ayolo, lui a versé 25 millions de FCFA et pour celle de Kumba, il a empoché 35 millions de FCFA",nous informe notre source ».

Et de conclure que « le célèbre lanceur d'alertes Steve FAH file la parfaite entente avec des dignitaires du régime Biya : "Samuel Mvondo Ayolo et Steve FAH se connaissent bien depuis le Gabon, quand Mvondo Ayolo y était comme Ambassadeur du Cameroun et Steve étudiant. Steve FAH entretient aussi de bonnes relations avec le ministre de la Santé, Manaouda Malachie qui est son camarade de classe et ami d'enfance. Hier (jeudi 29 octobre 2020 ndlr), il a été reçu par le chef de la division de la communication du ministère de la Défense, Serge Cyrille Atongfack", indique l'une de nos sources bien informées. Dans toutes ses missions, Steve FAH est escorté par un détachement du Bataillon d'Intervention Rapide dirigé par le capitaine Arnaud Yongo, nous apprennent nos sources », peut-on lire.

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !