Me Christian Bomo Ntimbane à Christophe Bobiokono : « Jean Fouman Akame était un homme d'Etat aux qualités républicaines incontestables »

Dans une tribune publiée sur Facebook le mardi 18 août 2020, l’Avocat au Barreau de Paris fait un démenti post-mortem au sujet de la Une du journal du monde judiciaire « Kalara ».

Me Christian Mbomo Ntimbane - capture vidéo

Le journal de Christophe Bobiokono a titré : « Conseil supérieur de la magistrature : comment Laurent Esso a pris tout le contrôle de l’appareil judiciaire ». En chapô de Une, le journal affirme : « Avec la mort de Jean Foumane Akame, les magistrats du Sud perdent plusieurs positions de pouvoir ».

Cette affirmation de Kalara n’a pas laissé indifférent l’Avocat Me Christian Bomo Ntimbane, originaire du Sud et proche du défunt. Il réfute cette assertion. « Je voudrais ici, en qualité de parent à ce haut magistrat, et acteur averti du monde judiciaire, apporter un cinglant démenti  à cette déclaration qui porte atteinte à la mémoire de Monsieur Jean Fouman Akame dont je le répète, malgré tout ce qui était dit sur lui était un homme d'Etat aux qualités républicaines incontestables », déclare-t-il.

« Les magistrats  ressortissants de la région du Sud, qui avaient occupé de postes de responsabilité dans la magistrature ou dans les postes clés de ce corps, du vivant de Monsieur Jean Fouman Akame se comptaient au bout des doigts », ajoute-t-il.

DÉMENTI POST MORTEM À LA SUITE DE L'ARTICLE DU JOURNALISTE BOBIOKONO SUR MONSIEUR JEAN FOUMAN AKAME. Dans la une de...

Publiée par Christian Bomo Ntimbane sur Mardi 18 août 2020

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX

Abonnement Newsletter