Cameroun : Evocation de la vie de Delphine Tsanga, décédée ce 16 juillet 2020

La première femme nommée ministre au Cameroun s’est éteinte ce jeudi 16 juillet 2020 des suites de maladie, a appris Lebledparle.com des sources de la CRTV.

Delphine Tsanga Tsogo (c) Droits réservés

Née 21 décembre 1935 à Lomié dans la région de l’Est, c’est ce 16 juillet 2020 que Delphine Tsanga Tsogo a quitté le monde des vivants à 85 ans dans la capitale politique.

Cursus scolaire et académique

Après ses études primaires à Yokadouma, Delphine Tsanga poursuit le secondaire au lycée des jeunes filles à Douala jusqu’en 1955. Lorsqu’elle atteint ses 20 ans, la jeune ambitieuse s’envole pour l’hexagone, direction Toulouse en France. Ici, elle décroche un diplôme d’infirmière diplômée d’Etat(IDE).

Parcours administratif et politique

Patriote, DTT rentre au Cameroun en 1960 alors que le pays vient d’obtenir solennellement son indépendance. Sous le règne du président Ahmadou Ahidjo, Delphine Tsanga travaille dans les hôpitaux de Yaoundé au centre, Garoua au Nord et Dschang à l’Ouest.

La riche expérience que Delphine Tsanga vient d’acquérir lui vaudra le poste de Présidente nationale du Conseil des femmes du Cameroun en 1964 puis fera son entrée en politique un an plus tard, élue comme députée à l’Assemblée nationale.

En 1970, elle est nommée ministre adjoint de la Santé publique, puis, Vice-ministre de la Santé en 1972, année de l’Unité nationale publique et ministre des Affaires sociales en 1975 au moment où Paul Biya embrasse le poste de premier ministre.

Relations avec l’extérieur

Le prestige de femme politique de première heure, de culture et surtout engagée à la cause féminine lui a valu plusieurs postes de responsabilité dans les organismes internationaux. De 1966 à 1986, elle a présidé d’importants comités internationaux parmi lesquels CIF, MULPOC, CEA, UNESCO pour ne citer que ceux-ci.

De même, la native de la région du soleil levant a présidé au Conseil d’Administration de l’Institut international de recherche et de formation des Nations unies pour la promotion de la femme. Un poste qui appellera un autre ; vice-présidente du conseil national des femmes.

Bien plus, elle fut présidente du Comité Régional Africain de Coordination pour l’Intégration des Femmes au Développement.

Dernier poste à Elecam

Vers le crépuscule de sa carrière notamment en 1996, Delphine Tsanga Tsogo s’intéresse  à la valorisation des produits forestiers de son pays avant d’être élue le 7 mai 2011, membre du Conseil électoral d’Election cameroon(Elecam).

Distinctions

Des distinctions, l’ancienne ministre en a eu. Tenez : Chancelier de l’Ordre national du mérite, l’Ordre d’Isabelle la Catholique en Espagne, Order of the Distinction First Class au Qatar, chevalier de l’Ordre du mérite camerounais puis commandeur de l’Ordre de la valeur.

Femme polyvalente, elle avait aussi la plume facile. Elle reste immortelle non seulement à travers son immense œuvre politique et sociale, mais aussi à travers ses écrits dont Ekobo ou encore  l’Oiseau en cage, Vie de femmes sont quelques morceaux choisis.

{module Sur le même sujet}

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX

Abonnement Newsletter