Covid-19 : Une distribution de dons de la fondation Samuel Eto’o à Douala se mue en drame, voici ce qu’il faut savoir

Accomplissant leur besogne qui est de parcourir des quartiers de Douala pour remettre aux populations des dons dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus le 19 avril, des membres de la fondation Samuel Eto’o ont croisé le chemin de plusieurs garnements qui ont provoqué une violente bagarre à Makepe Missokè.

Membres de la fondation Samuel Eto'o (c) Droits réservés

L’ancien capitaine des Lions indomptables du Cameroun a pris sur lui de venir en aide aux couches défavorisées des quartiers pauvres. À travers une caravane à l’effigie du meilleur buteur de l’histoire de l’équipe nationale, des sacs de riz et autres denrées alimentaires sont apportées aux ménages dans la capitale économique.

Sans connaître de couac majeur, la caravane est passée par certains quartiers dont l’un des plus célèbres où le légendaire numéro 9 a grandi à savoir : New Bell. Mais, parvenue à Makepe Missokè, des évènements malencontreux se sont produits.

Affrontements généralisés

D’après les premières informations à ce sujet, les membres de la caravane étaient en train de distribuer les dons lorsque, certains badauds sont intervenus et ont provoqué une violente bagarre. Nous ignorons quelle est la véritable cause de ses échauffourées, mais, elles n’ont pas été sans dégâts.

Selon plusieurs sites d’information dont l’Agence Cameroun presse (ACP), un des employés de la fondation Samuel Eto’o qui s’escrimait à la remise des denrées alimentaires aurait reçu un coup de couteau dans le thorax. De plus, trois jeunes de ce quartier seraient également décédés à la suite de cette sanglante bagarre.

Une autre source s’oppose à cette version

Des informations balayées d’un revers de la main par une source contactée par notre rédaction. Selon ledit informateur, s’il y a bien eu échange de coups intense entre plusieurs personnes présentent sur les lieux, aucune personne n’a trouvé la mort. Une seule dame dans un état critique a été transportée à l’hôpital.

«Voici la bonne information. Il n y a pas eu des morts .Des badauds du quartier ont agressé les personnes qui distribuaient les denrées alimentaires .Ces hors-la-loi  ont profité pour arracher certains bijoux, portables etc. Aucun décès,  enregistré mais un blessé grave», renseigne notre source. «C'est la triste réalité des quartiers difficiles .Ou même lors des veillées funèbres on bagarre pour le pain saucisson du deuil. Combien de foi lors d'une campagne de distribution des denrées alimentaires», poursuit-elle.

Entre ses deux informations non concordances, difficile à cet instant de trancher sur le véritable bilan. Une chose est certaine, l’œuvre humanitaire et bienveillante de l’ancien joueur du FC Barcelone a pris une tournure inimaginable.

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !