Cameroun : Roundup de l’actualité hebdomadaire

Bonjour chers internautes et bienvenus à cette nouvelle édition du Roundup de l’actualité hebdomadaire. Dans ce contexte de crise sanitaire, l’actualité ne peut être que dominée par le coronavirus.

Lebledparle.com (c) Droits réservés

Le coronavirus domine l’actualité nationale depuis la survenue des premiers cas au pays le 6 mars 2020. Ce d‘autant plus que les activités ont connu des chamboulements.

En cette semaine qui s’achève, le fonds spécial de solidarité nationale pour la riposte au coronavirus était encore d’actualité.

Au moment où certains citoyens s’activent à répondre à l’initiative lancée par le président Paul Biya le 31 mars 2020, des éclats de voix se font entendre.

A l’origine, l’initiative Survie Cameroon Survival lancée lancée par le président national du MRC Maurice Kamto « prétendument » aux mêmes fins que le gouvernement, selon Paul Atanga Nji, rencontre sur son passage l’ultimatum de ce dernier.

Le ministre de l’Administration territoriale a donc sommé le leader du MRC, d’autres leaders politiques et associations de mettre fin à la levée de fonds « au mépris   de la législation » dans un communiqué radio-presse le 7 avril 2020.

Toute chose que Maurice Kamto n’a pas entendue d’une bonne oreille et réitère dans un discours tenu sur les réseaux sociaux qu’il a toujours « la main tendue ». Raison de plus pour le Minat d’écrire au directeur général d’Afriland First Bank de procéder à la fermeture des comptes bancaires ouverts par le candidat déclaré deuxième à la présidentielle du 7 octobre 2018.

Un « duel » qui jusqu’ici fait couler beaucoup d’encre et de salive. Le Pr Jacques Fame Ndongo, figure de proue du RDPC, a aiguisé une fois de plus sa plume contre le Pr Maurice Kamto en ressortant les « cinq fautes » qu’il a commises : « Le peuple camerounais ne suivra pas M. Maurice Kamto dans ce précipice », a-t-il conclu.

Toutefois, Me Akere Muna pense que l’heure n’est pas aux « querelles » au moment où le pays tend vers 1000 cas infectés au covid-19 mais « nous devons nous unir », a proposé l’ancien bâtonnier.

Ces altercations épistolaires n’ont pas empêché le locataire d’Etoudi à autoriser le Dr Maleine Tchuenté, ministre de la Recherche scientifique et de l’Innovation(Minresi) d'implémenter « La fabrication de l’hydroxychloroquine et l’azythromycine, l’acquisition des tests pour le dépistage massif, la fabrication des masques de protection et des gels hydro-alcooliques ».

Ces mesures serviront d’appui dans le cadre de la lutte contre la pandémie du covid-19 qui a déjà fait 820 contaminés pour 12 décès et 98 personnes guéris à ce 11 avril 2020.

Dans la même optique, le Premier ministre chef du gouvernement Joseph Dion Nguté a, dans un point de presse le 9 avril, rendu publiques sept autres mesures à mettre en application pour vaincre le coronavirus sur le triangle national. Parmi ces mesures fortes, l’on retient « la généralisation du port du masque facial de protection dans les espaces ouverts au public à compter du lundi 13 avril 2020».

Entretemps même si le chef de l’Etat sensibilise la population à travers les SMS et sur la toile de même qu’il a défalqué un milliard de FCFA servant de fonds de prévision pour la riposte au covid-19, l’Organisation mondiale de la Santé réclame sa voix.

« Excellence, votre engament personnel est nécessaire pour mobiliser les communautés et renforcer l’élan d’un mouvement sociétal contre lecovid-19. Votre voix et votre présence par l’intermédiaire des principaux moyens de communication et l’orientation fondée sur des bases factuelles et une vision claire des mesures à apporter que vous pouvez donner en vous adressant régulièrement à la nation auront une valeur inestimable », a écrit l’Ethiopien Tedros Adhanom, directeur général de l’OMS.

En religion la Fête de Pâques n’aura pas la même ampleur cette année que les éditions précédentes. La Passion, la Mort et la Résurrection du Christ va se célébrer à l’échelle nationale dans le strict respect des mesures barrières édictées par le gouvernement le 17 mars 2020.

Egalement du sang en l’espace d’une semaine. Depuis le 5 avril, les combattants de Boko Haram sévissent à l’Extrême-Nord, des attaques Kamikazes(Amchide) en passant par les embuscades jusqu’aux incendies, ces membres de la secte Boko Haram ont arraché à la vie, près de 20 personnes et fait plusieurs blessés.

A Yaoundé dans la capitale politique, un immeuble s’est écroulé il y a quelques jours au quartier Obili, faisant des victimes.

Ainsi se porte sommairement le Cameroun en cette fin de semaine. Bon week end et à Samedi.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !