Messanga Nyamding : « Moukoko Mbonjo, Christophe Mien-Zock, Fabien Monkam, sont des malfrats »

Le chasseur des Faucons noirs, le professeur Charlemagne Messanga Nyamding, était l’invité de Bernard Atangana sur la Radio des Artistes (RDA 106.5 FM Yaoundé), dimanche 12 janvier 2020. 

Messanga Nyamnding et Moukoko Mbonjo (c) Droits réservés

Dans le prolongement du menu quotidien dont il l’habitude de servir à ses fans, le membre du comité central du RDPC a proposé comme plat de résistance, sur l’ancien ministre des Relations extérieures, Pierre Moukoko Mbonjo.

Pour Messanga Nyamding, son camarade de parti, et ex-ministre jouit d’une médiocrité notoire. Dans ce sens, il renseigne que le ministre Moukoko Mbonjo pour évoluer dans sa carrière n’a usé que du « faux », et de la « tricherie » : « Moukoko Mbonjo et les autres sont des diables. Qu’ils sachent qu’a un moment donné, ils courent le risque. Voilà un monsieur (permettez de vous révéler quelque chose), il a pris sa retraite au mois de juillet 2019, et en décembre, on le fait passer professeur titulaire. Allez demander à la communauté universitaire si Moukoko Mbonjo avait des éléments nécessaires. Je veux juste vous montrer qu’il a une vie de tricherie. Toute sa vie il a passé son temps à tricher. Il n’est pas un universitaire à la base. Il a été recruté parmi les 1500. Si toute sa vie ce monsieur a enseigné, je ne sais pas s’il cumule 12 mois pleins d’enseignement. Quelqu’un qui entre à l’amphithéâtre avec 8 livres. Il lit à gauche, il lit à droite, où avez-vous vu cela ? Allez voir ce qu’il enseigne ! Il ne dit que de bêtises. Allez lire ce qu’il enseigne aux enfant ! Avec des articles bizarres, nos collègues le savent. On a monté un petit jury, les amis d’Atangana Mebara, on l’a fait passer enseignant de rang magistral. Moi je croyais que ça suffisait. Ce monsieur et ses amis, les Christophe Mien-Zock, les Fabien Monkam, et les autres, sont des malfrats », a soutenu Messanga Nyamding, promettant d’attaquer quiconque physiquement ci cela persiste. « Si ce monsieur [Moukoko Mbonjo] persiste, je vais l’attaquer physiquement. Je vais le boxer même avec les mains », a-t-il rassuré.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !