Cameroun : Saint-Éloi Bidoung met la hiérarchie du RDPC au défi ?

« Qui pourrait à cet instant me demander de quitter le plateau d’Équinoxe Soir ? Au nom de qui et au nom de quoi ? » s’est interrogé Saint Éloi Bidoung, adjoint au maire RDPC de la commune de Yaoundé 6 sur le plateau de l’émission Équinoxe Soir, sur la chaine de télévision Équinoxe télévision.

Saint Eloi Bidoung (c) Droits réservés

En effet, cette réaction du magistrat municipal fait suite à l’incident enregistré dans la même chaine, 24 heures avant, c’est-à-dire le 5 novembre 2019. Edmond Biloa, vice-recteur de l’Université de Yaoundé II qui prenait part au débat vespéral, a été sommé par la hiérarchie de sa formation politique (RDPC) de quitter le plateau, après la diffusion d’un élément qui visiblement n’aura pas attaché l’esprit des cadres du parti de la flamme.   

Une résolution que condamne Saint Éloi Bidoung. Invité sur le même plateau mercredi, le 1er adjoint au maire de la commune de Yaoundé 6 a tenu à commenter ce scandale qui n’est pas trop loin d’un autre qu’il aurait lui-même vécu : « Je suis contre cette attitude, je me suis retrouvé dans une télé aussi marquée idéologiquement comme la vôtre. Je suis arrivé pour une émission, je crois que c’était le 24 mars, et on me fait savoir que la hiérarchie du parti avait demandé que je ne sois pas appelé sur le plateau. Je n’étais pas encore sur le plateau, donc ils pouvaient se le permettre », a raconté le cadre du RDPC.

Dans son exposé, Saint Éloi Bidoung, laisse entendre que jamais il n’aurait accepté quitter l’émission qu’il avait été à la place de son camarade le prof Edmond Biloa. Il soutient d’ailleurs qu’il est un militant du RDPC, et que si davantage il a fallu un mandat pour s’exprimer sur le plateau d’Équinoxe Soir, il ne serait pas venu.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !