Pointés du doigt dans la Crise Anglophone et un scandale sexuel, des journalistes de Vision 4 Tv crient au complot

D’abord vilipendé pour avoir  « diffusé des discours discriminants à l’encontre des anglophones dans l’espace public », cette fois, c’est une affaire d’abus sexuels sur une mineure de 17 ans qui implique un autre journaliste de la télévision Vision 4 Tv. Pour certains employés de cette chaine, c’est simplement une campagne visant à arrêter « le décollage ou l'expansion de Vision 4 ».

De gauche à droite, Parfait Ayissi, Ernest Obama, Martial Owona et Jean Jacques Zé sur Vision 4 - Capture Video

Désormais appelée #ParfaitAyissiGate, l’affaire tient en haleine les réseaux sociaux au Cameroun depuis plus d’une semaine. Elle survient après la vague de critiques qui pointaient la chaine comme « instrument de manipulation » dans le cadre de la crise anglophone. De nombreuses voix à l’instar de l’ancien Bâtonnier du Cameroun, Akere Muna, dénonçait dans une lettre adressée à la commission de l’union européenne et datée du 27 Septembre, Jean Jacques ZE et Ernest Obama comme rapporté par Lebledparle.com, les accusant de diffuser des discours discriminants à l’encontre des anglophones dans l’espace public sans tenir compte des conséquences pour le Cameroun.

Passer la critique sur la gestion de  la crise Anglophone par la télé d’Amougou Belinga, cette fois,  c’est le nom de Parfait Ayissi qui est cité dans une affaire de mœurs. A en croire le journal le 4e Pouvoir qui dit avoir des preuves,  le journaliste de Vision 4 Tv présentateur dans l’émission Tour D’horizon,  aurait fait de fausses promesses de recrutement pour un stage à Vision 4 à une élève de Première A4 avant d’abuser sexuellement cette jeune fille, apprend-on. La lycéenne qui s’appellerait Bonita comme le rapporte le journal,  se serait livrée à des pratiques sexuelles peu orthodoxes sous l’influence du présentateur de la grande émission Arrêt majeur. Face à cette nouvelle accusation qui porte atteinte à l’image du journaliste et à la chaine, certains de ses collègues y voient une cabale visant à ternir l’image de la chaine depuis plusieurs mois.

« ... Une cabale menée contre le journaliste Parfait Ayissi Etoa. Après le Pdg Amougou Belinga, Ernest Obama et les autres. La machine tente de broyer à son tour Parfait Ayissi Etoa. Rien avoir avec ces histoires de mœurs liées à la jeune fille. La véritable cible C'est vision4. Une chaîne de télévision qui monte en puissance grâce au dynamisme des jeunes qui y travaillent .la raison est ailleurs, l’objectif principal est de restituer une certaine notoriété à canal2 qui sera leur instrument en 2018 puisqu'ils veulent prendre le pouvoir.et l'émergence de vision4 leur donne des courbatures et va constituer un frein à leur propagande.» Lance Ronald Peguy Meyong, journaliste reporter pour la chaine désormais en France

«  Vrais ou fausses accusations dirigées contre un de mes collègues. Une campagne visant à ternir, à discréditer, à déstabiliser, à salir, au besoin, arrêter le décollage ou l'expansion du GROUPE L'ANECDOTE, est manifestement en marche depuis quelques Mois. » Écrit sur son compte Facebook Tommy Mbega, présentateur du Débat Chrétien sur la chaine.

En réponse, Paul Chouta lanceur d’alerte et membre du journal le 4e Pouvoir, l’un des déclencheurs du #ParfaitAyissiGate,

« Ils ont poussé le bouchon très loin en martelant que le but visé dans cette dénonciation c'est ternir l'image des Betis via Vision 4 pour valoriser les Bamiléké via Canal 2 . Si je/nous les comprends /comprenons bien Vision 4 représente les Bétis et Canal 2 les Bamiléké. Vous prônez vraiment l'unité nationale ! … Tellement ils sont obnubilés par leur marasme intellectuel qu'ils ont vite oublié et applaudi lorsque nous dénoncions la hiérarchie de Canal 2 pour le retard et le mauvais traitement salarial de ses employés qui est à l'origine de la fugue de plusieurs journalistes. Ils ont tellement la mémoire courte qu'ils ont oublié que nous avons condamné la censure du passage du papier de Julio Tresor TANON au journal de 19h50 par Canal 2 qui portait sur les produits toxiques appartenant à un proche du PDG de ce média. » s’est-il exprimé aussi sur Facebook.

Le feuilleton Vision 4 se poursuit.