Cameroun : Dangote, Cimaf et Lafarge-Holcim, victimes de la contrefaçon de leur ciment

La destruction d’une cargaison de 743 sacs de ciment des marques Cimencam (Lafarge-Holcim), Dangote et Cimaf, a eu lieu à Douala ce 16 juin 2017 en présence du ministre du Commerce apprend-on d'Investir au Cameroun.

Cette destruction du ciment contrefait retrouvé dans les entrepôts d’un opérateur économique, spécialiste dans la contrefaçon des produits et emballages des producteurs locaux de ciment s’inscrit dans la vaste campagne de lutte contre les produits illicites lancée par le Mincommerce.  «Le gouvernement a engagé une campagne de lutte sans merci contre toute forme de commerce illicite, notamment la contrebande et la contrefaçon qui détruisent l’économie nationale. Ce sont des freins au développement économique du Cameroun», a déclaré le ministre Mbarga Atangana, tout en promettant des poursuites judiciaires à ce contrefacteur.

D'après le Mincommerce, les effondrements d’immeubles, sont à l'origine des ciments issus de la contrefaçon. «Ces criminels économiques réussissent à tromper la vigilance des pauvres consommateurs. Ce sont des produits inadaptés. Les gens construisent des maisons avec ces produits. Les résultats, nous les connaissons : ils s’écroulent au bout d’un certain temps», a-t-il fait remarquer.