CAN 2017 : comportement honorable des entraineurs africains après deux journées

Quatre sélectionneurs africains prennent part à la 31ème édition de la CAN Total 2017, qui se déroule au Gabon et leur comportement à la tête de l’encadrement technique est remarquable, appréciable et honorable.

Aliou-Cissé.jpg
Aliou Cissé - DR

Tous les quatre équipes nationales entrainées par les sélectionneurs  locaux à la CAN Gabon 2017, ont déjà bouclé avec la deuxième dans leur poule respective. Le bilan à mi-parcours des patrons africains de l’encadrement technique de ces sélections nationales  est positif. Il s’agit de Baciro Candé de la Guinée Bissau, de Florent Ibengue de la RDC, de Calisto Pasuwa du Zimbabwé et d’Aliou Cissé du Sénégal.

Le Sénégal d’Aliou Cissé

Les Lions de la Téranga, sont les premiers qualifiés des quarts de finale de la CAN2017, qui poursuit actuellement son bonhomme de chemin du côté du pays d’Ali Bongo Ondimba. C’est un parcours sans faute après deux journées pour les hommes d’Aliou Cissé, ancien international sénégalais. L’équipe du Sénégal est en tête du groupe B, avec six points et 04 buts au marqués. Ils ont battu à la première journée la Tunisie (2-0) et le Zimbabwé à la deuxième journée (2-0). Cette performance de la meilleure nation africaine selon le dernier classement FIFA est l’œuvre du quart de finaliste de la coupe du monde 2002, avec le Sénégal. L’ancien capitaine des Lions de la Téranga est sécondé dans le staff technique par ses anciens coéquipiers Tony Silva, Tony Sylva, chargé des gardiens et Lamine Diatta (coordinateur).  L’homme aux dreadlocks dispose d’une équipe tactiquement construite et disciplinée.il a la connaissance de cette compétition et du continent africain et essaye de transmettre cela à ses troupes. « Ca faisait dix ans qu'on ne s'était pas qualifié pour les quarts de finale, c'est fait, je félicite les joueurs. Je suis très fier des gars, il faut qu'on continue comme ça», indique l’ancien joueur du PSG. Depuis les phases éliminatoires, les Lions de la Téranga n’ont pas encore concédé de défaite.

La RDC de Florent Ibengue

Après deux journées de la compétition, les Léopards de la RDC, sont en tête de la poule C, avec 04 points et sont presque sûr de se qualifier pour les quarts de final de la CAN. A la première journée les hommes de Florent Ibengue ont battu le Maroc (1-0), Une réalisation signée Junior Kabananga à la 54e minute. à la deuxième journée, ils ont fait match nul avec les Eléphants de Côte-d’Ivoire (2-2), les buts portent la signature  de Kebano à la 10e minute, et de Kabananga à la 28ème minute. A la dernière édition, Guinée Equatoriale 2015, l’entraineur de l’AS Vita club a terminé 3ème de la compétition. Il ambitionne atteindre la 3ème place pour l’édition 2017 de la CAN.

Le Zimbabwé de Calisto Pasuwa

Les Warriors du Zimbabwé évoluent dans le groupe B et ont un point. Les hommes de Calisto Pasuwa ont fait match nul avec l’Algérie, à la première journée (2-2). À la deuxième journée, les Guerriers ont été battu par le Sénégal (0-2). Malgré cette défaite, l’ancien international zimbabwéen, pense que son équipe garde ses chances de qualifications pour le second tour, « Nous allons tirer les leçons de cette défaite et essayer d’avancer puisque nous restons encore en course pour la qualification au second tour  , a fait savoir Callisto Pasuwa, à la conférence de presse d’après match. C’est d’ailleurs l’objectif des Warriors avant le debut de la compétition, après onze années d’absence. « Notre objectif est de passer au deuxième tour. Nous devons jouer sur nos valeurs et décrocher le maximum de points pour y parvenir. Nous ne devons pas nous sous-estimer, nous devons faire confiance à cette équipe », a déclaré le coach dans un entretien accordé au quotidien local Newsday. Les troupes de Pasuwa sont troisième de leur poule et affrontent pour la 3ème journée la Tunisie.

La Guinée Bissau de Baciro Candé

C’est la première participation de la Guinée Bissau à une phase finale de la CAN, mais cette équipe fait sensation. Deux journées après, les Djurtus (Les Lycaons) ont 01 point. Match nul avec les Panthères du Gabon à la 1ère journée (1-1) et une défaite face au Cameroun à la deuxième journée (1-2). Les Bissau guinéens honorent leur pays avec des prestations très enlevées. Baciro Candé et ses hommes n’ont pas encore dit leur dernier mot dans cette compétition. Ils gardent encore les chances de qualifications dans le groupe A, pour passer au second tour du tournoi.

Sur quatre équipes entrainées par les entraineurs locaux, une équipe a déjà pris son ticket pour le second (Sénégal), une autre est presque sûr d’avoir son ticket (RDC). Les deux autres n’ont pas encore dit leur dernier mot, la troisième journée s’annonce très serrée dans les poules de ces différentes équipes. Les coachs Aliou Cissé et Baciro Candé, ont des adjoints expatriés dans leur staff technique.c’est dire que l’inverse est possible, puisque les locaux sont souvent mobiliser pour accompagner les « sorciers blancs », pourtant ils ont pour la plupart la même formation et les mêmes diplômes. Il faut faire confiance aux locaux, ils sont capables et les résultats et les statistiques le démontrent à suffisance.