Eseka Cameroun : Les prières de Garoua en la mémoire des victimes

Un service œcuménique organisé par le gouverneur de la région du Nord à la mémoire des victimes d'Eseka

Garoua pleure les enfants du pays partis à Eseka
Garoua pleure les enfants du pays partis à Eseka (c) Philippe Semanaz- dr

13h. Le symbole de l’heure à laquelle est survenu le drame d’Eséka vendredi dernier, n’était sans doute pas fortuit. Autour du gouverneur de la région du Nord Jean Abate Edi’i, les autorités administratives, militaires, responsables administratifs, acteurs économiques et autres forces vives de Garoua, ont massivement rejoint les ministres du culte pour la cérémonie œcuménique organisée en la mémoire des victimes. C’est ainsi que devant le drapeau mis en berne à l’esplanade des services du gouverneur, cet important aéropage, toutes obédiences confondues, ont assisté silencieusement à ce moment de recueillement. Cérémonial sobre à souhait, trois communications ont, à l’occasion, été adressées aux victimes, à leurs familles et à toute la nation, sous forme de prière. Le grand Imam de la mosquée centrale de Garoua, le représentant du Conseil des Eglises protestantes du Cameroun pour la région du Nord, et un curé du diocèse de Garoua, accompagné pour la circonstance de l’archevêque Mgr Ntalou, ont ainsi, tour à tour, proclamé des messages de commisération, de réconfort et de soutien spirituel aux victimes et à leurs collatéraux. Il faut dire que quoique géographiquement éloignée du lieu de la catastrophe, la région du Nord porte également ce deuil dans sa chair, avec notamment trois responsables de la Sodecoton décédés dans l’accident, ainsi que quelques autres fils de la région retrouvés parmi ces victimes

Philippe Semanaz